Actualités

Deshors : les lettres de licenciements sont parties

  • Publié le 16/09/2010 à 19:03
  • Par Jean René LAVERGNE
Les jours se suivent et se ressemblent pour les Deshors. Hier, ils ont été déboutés, cet après-midi à l'issue du CCE extraordinaire lors duquel la direction devait donner des réponses sur le plan alternatif de relance, les délégués du personnel ont eu la confirmation que les lettres de licenciements étaient parties.

La  direction de Deshors ne s'est pas attardée sur le plan de relance alternatif à en croire un responsable syndical présent à ce CCE: "La direction a regardé  nos propositions, ça n'a pas duré plus d'une heure". Une mauvaise journée pour les représentants du personnel puisqu'il leur a été confirmé ce que tout le monde craignait, les 46 lettres de licenciements sont parties ce soir. Lors d'un point presse, les syndicalistes accusent le coup mais ne baissent pas les bras. "Il faut mettre Deshors sous la protection de la population, le combat continue, nous allons user de tout l'arsenal qui est à notre disposition avec l' espoir de  réintégration des camarades licenciés", lance le verbe haut Alain Hébert animateur CGT de la Mécanic Vallée. En moins de 10 ans, la société Deshors a vu son effectif passer de 600 à 300 salariés. "Depuis vingt ans, je vois partir des gars, c'est l'avenir même de Deshors à Brive qui est menacé", explique Stéphane Gauget puis avec un excès de colère contenu il ajoute: "Nous avions demandé à rencontrer Nicolas Sarkozy dimanche quand il est passé à Brive, mais il a préféré aller voir Cromagnon, il n'avait pas de temps à consacrer aux salariés."

Vous pouvez lire aussi sur le même sujet nos précédents articles: