Actualités

Lutte contre le sida: « Il faut banaliser le dépistage »

  • Publié le 01/12/2010 à 16:23
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Le docteur Bruno Abraham lors de la conférence à l'IUT

Pour le docteur Bruno Abraham, "il faut banaliser le dépistage". "Et le généraliser" considère la nouvelle campagne lancée à l'occasion de cette journée mondiale, par l'Inpes et l'Etat. Elle encourage tout un chacun à se faire dépister et les généralistes à le proposer systématiquement. "Faire baisser la charge virale et donc les nouvelles contaminations, c'est ce qui va bloquer l'épidémie."



De l'importance du dépistageLe constat est simple: en France, 150.000 personnes sont infectées par le virus du sida et parmi elles, 50.000 ne le savent pas. "Or les thérapeutiques actuelles sont d’autant plus efficaces qu’elles sont appliquées tôt dans le développement de la maladie", insiste le docteur Abraham.

Face au spécialiste, une bonne cinquantaine d'étudiants très attentifs. "Il faut identifier ce tiers de personnes infectées par le VIH et qui ne le savent pas. Elles ne se considèrent pas dans la population à risque et peuvent à leur insu en contaminer d'autres." D'où cette nouvelle campagne d'information qui vise à généraliser le dépistage, tant auprès des populations dites à risques, public attentifen utilisant notamment des tests rapides, que du tout un chacun, par le biais des professionnels de la santé et notamment des généralistes qui sont à même de proposer et d'intégrer ledit test dans le suivi de leurs patients. "C'est aussi dans leur propre intérêt, afin de bénéficier au plus vite d’une prise en charge et de traitements efficaces... Si vous n'abimez pas votre immunité et si vous suivez un traitement, vous avez la même espérance de vie qu'une autre personne."

fin de conférenceLoin de tout jugement sur la sexualité et les pratiques à risques, le responsable du Ciddist de l'hôpital de Brive (Centre d'information, de dépistage et de diagnostic des infections sexuellement transmissibles) s'est efforcé de démontrer l'importance du dépistage et dans le cas d'un résultat positif de la prise d'un traitement.

Le Ciddist situé au 10e étage de l'hôpital, est ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 13h et de 13h45 à 16h30. Sans rendez-vous. Dépistage anonyme et gratuit. Vous pouvez téléphoner au 05.55.92.66.11.

Aides Limousin assure des permanences à Brive à la maison des associations place Jean-Marie Dauzier, le mercredi de 14h à 18h, tous les 15 jours. Infos au 05.55.06.18.19.

**********



Sur le même sujet, vous pouvez lire nos articles:

Docteur Abraham