Actualités

Les Bisons touchés au cœur par les écoliers de Saint-Germain

  • Publié le 02/12/2010 à 16:14
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Les élèves de CM2 brandissent les lettres de remerciement envoyées par les militaires déployés en Afghanistan

Les militaires du 126e RI briviste déployés en Afghanistan ont reçu une pluie de 150 dessins envoyés par les enfants de l'école Saint-Germain. Des marques de soutien qui leur sont allés droit au cœur. A leur tour, ils ont adressé un flot de lettres, photos et croquis à leurs jeunes correspondants. Cet après-midi, les CM2 découvraient encore ravis des photos venues d'un ailleurs.



Classe de CM2 de Laure Lambert de Cursay à l'école Saint-GermainClasse de CM2 de Laure Lambert de Cursay. Chaque enfant a conservé précieusement la lettre qui lui était personnellement adressée. Un petit mot, quelques lignes, de plus longues missives, quelques unes agrémentées d'un croquis, d'un écusson... En signature, un prénom, le nom d'un inconnu ou simplement des initiales qui rendent pourtant ces correspondants plus familiers.

"On a envoyé des dessins en Afghanistan", explique Lucas. "Pour leur rappeler qu'il y a des gens ici qui pensent à eux", ajoute Léa. Bout à bout, les élèves reconstituent l'échange épistolaire. "C'est le 126 d'ici qui est là bas." "On a fait des dessins avec beaucoup de couleurs." "Des paysages, des rosaces, des écussons..." "Moi, j'ai fait un cerf-volant." "Et moi, un dinosaure." "Moi, j'en ai fait plusieurs." "Tous ceux qui avaient signé leur dessin ont reçu une lettre." "Ça nous a touché qu'ils nous répondent à chacun."

Ecole Saint-Germain. Classe de CM2"Deux des élèves ont un de leurs parents déployés en Afghanistan, mais c'est toute l'école qui a voulu participer", précise Laure Lambert de Cursay. "Nous avons envoyé les 150 dessins avant les vacances de la Toussaint. Dès réception, le colonel Goisque nous a adressé un message de remerciements avec quelques photos que nous avons affichées sous le préau pour que chaque élève puisse les voir. Il nous prévenait que des courriers de ces hommes allaient suivre. Et mardi dernier, une grande enveloppe est arrivée remplie de lettres et de photos", sourit la directrice. "D'une idée qui n'était pas grand chose finalement, envoyer des dessins, est né un bel élan, un acte de solidarité. Les enfants étaient ravis."

Ecole Saint-Germain. La classe de CM2 découvre les photos envoyées par les militaires"Je te remercie pour ton joli dessin qui m'a énormément fait plaisir. C'est bon de savoir que les enfants de ton école pense à nous. Ici le soleil brille tous les jours, mais le temps est très long", lit Manon. "Les enfants sont nombreux ici et omniprésents le long des routes et dans les villages", écrit un autre militaire." "Vous ne savez pas la chance que vous avez d'aller à l'école", témoigne un autre. "Ce ne sont pas que des mots. Les dessins ont touché les soldats au cœur. On sent qu'un lien s'est créé", commente la directrice. D'autant que les dessins des enfants ont du parvenir à Surobi au pire moment.

Les lettres envoyées individuellement aux élèvesMorceaux choisis: "Ce moment de bonheur que vous avez bien voulu nous offrir nous a permis de faire une pause, de rêver et d’imaginer un monde magique, celui des rêves d’enfants." "Certains dessins nous ont fait bien rire. Et c’est exactement cela qui nous a le plus touché. Savoir qu’à Brive quelques enfants et quelques professeurs peuvent avoir des pensées affectueuses pour les soldats engagés en Afghanistan est bien rassurant." "Nous sommes très touchés par cette petite attention que vous nous témoignez, et nous aussi pensons très fort à vous, en espérant que l’année scolaire a bien commencé pour vous." "On vous embrasse très fort et on vous dit à bientôt.", "Vous nous avez apporté un moment délicat, rempli de gentillesse et d’émotion, je vous en remercie."

CroquisUn lien indicible de part et d'autre. Carla montre fièrement l'écusson qui accompagnait sa lettre. Photos du bout du mondeQuentin protège sous plastique le dessin qu'il a reçu: deux hélicoptères en train de décoller... Cet après-midi, la classe découvre aussi une série de photos qui a été envoyée à toute l'école et qui circule de classe en classe. "Ho, c'est un paysage", s'enthousiasme une tablée de filles. "Ces photos sont belles, mais tristes aussi, parce que c'est dommage qu'ils fassent la guerre", s'interpelle Manon. "Moi, j'aimerais être militaire et aller en Afghanistan, conduire un camion avec des soldats dedans", s'identifie Serkan. Et chaque jour, les élèves passent devant le "MERCI" affiché en toutes lettres sous le préau. Déployés depuis juin dans le district de Surobi, les militaires du régiment arrivent au terme de leur mission de six mois. Les Bisons commenceront à rentrer à Brive dès la semaine prochaine. Les premiers arriveront lundi 6 décembre puis les vagues se succèderont. Ils pourront ainsi tous passer les fêtes en famille.

Les Bisons afghans se sont fait prendre en photo avec les lettres des enfants

Sous le préau de l'école Saint-Germain

Vous pouvez lire aussi, sur le 126eRI, nos articles précédents: