Actualités

Le 126 prend Laporte

  • Publié le 06/05/2009 à 14:49
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Cupure de ruban par le général de division Sandeau et le député-maire Philippe NaucheLe 126e régiment d'infanterie briviste a inauguré en fin de matinée un nouveau bâtiment à la caserne Laporte. Cette structure en L héberge deux compagnies rapatriées du quartier Brune.

L'ancienne caserne ne compte plus désormais que la tête du régiment, la restauration et l'infirmerie. Prochaine étape: le transfert du cercle-mess en septembre prochain.

Visite d'une des chambres du bâtiment"Le moment n'est pas banal", a entamé le général de division Jean-Michel Sandeau, général adjoint de la région Terre Sud-Ouest, deuxième autorité militaire de la région, s'il vous plaît. L'officier supérieur a en effet la chance rare de rendre visite à un régiment (donc aussi une ville) peu touché par la réorganisation de la défense et qui voit même l'accroissement de ces structures. Comme le rappelait le colonel Christophe Mallassinet, la dernière inauguration de ce genre remonte à 2004."

Le colonel Mallassinet explique au sous-préfet et au député-maire l'ergonomie du bâtiment"C'est un grand bonheur", se félicite donc le général, saluant "la trajectoire montante du régiment qui continuera à faire partie des priorités de la région Terre Sud-Ouest", avec la volonté de "donner à ce régiment ce qu'il attend depuis des années: son unité". Un discours quelque peu scandé par les bruits tout proches de la construction d'un autre bâtiment, celui du PC (Poste de commandement) qui doit être livré en avril 2010.

"Sobriété, rationalité et fonctionnalité" sont les trois mots qui caractérisent  l'architecture de ce bâtiment en L. Cette structure fait le pendant du bâtiment de la compagnie d'éclairage et d'appui qui lui fait face tout en annonçant l'esthétique du cercle mess en construction un peu plus loin. Chacune des deux ailes abrite une fonction essentielle au régiment: l'une héberge la Compagnie d'appui et de soutien (CAS), l'autre la Compagnie de commandement et logistique (CCL). Sur les trois niveaux, sont répartis les bureaux, les chambres de 1 à 3 lits avec sous les combles des gîtes pour des éléments de passage ainsi qu'une salle de détente. La réalisation de ce seul bâtiment a nécessité douze mois de travaux et 5,6 millions d'euros.

Le cercle messe en cours de construction. Au premier plan, l'emplacement du futur PC.Le sous-préfet Francis Soutric a d'ailleurs rappelé que le régiment bénéficie dans ces travaux du plan de relance du gouvernement pour un montant de 8 millions d'euros. "Des chantiers qui permettent aux entreprises locales de traverser cette période difficile." Ces entreprises sont ainsi une bonne douzaine à intervenir sur la caserne Laporte.

Ce que le député-maire Philippe Nauche illustrait en rappelant que "le lien fort établi entre la ville et son régiment va bien au delà des cérémonies protocolaires et s'est inscrit dans le cœur de chacun".

Le long transfert entre les deux casernes devrait s'achever fin 2010-début 2011. S'ouvrira alors une nouvelle ère pour le quartier Brune qui se trouvera une nouvelle destinée.