Actualités

Vos sorties du week-end

  • Publié le 28/04/2011 à 07:11
  • Par Marie Christine MALSOUTE

VENDREDI 29 AVRIL










  • Baby marylandSoirée "Surprise" à 20h30 au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu'en étant membre de l'association L'art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78.


  •  

  • Musiques actuelles à 20h30 aux Lendemains qui chantent à Tulle, avenue du lt-col Faro. Au programme: Fleshtones (super rock, New-York), Grand final (noisy rock, Le Havre) et The Gabba Heys (rock’n’roll, Limoges). the_fleshtonesExceptionnel! Les Fleshtones reviennent à Tulle 20 ans après leur mythique concert du Blason. C’est sur scène que le groupe s’est forgé sa réputation de « grand ». Le rock’n’roll le plus furieux et un sens de l’entertainment inégalé jusqu’à présent en feront les maîtres du live. Jamais les ‘Tones n’ont cessé de sortir des disques, de faire des concerts.  Le duo Le Mat / Thieulen aka Grand Final, c’est 66,66% de Dickybird qui se retrouve autour d’un projet minimaliste dans la forme mais très en relief dans la texture. Libéré de toutes les contraintes du passé, Grand Final s’en donne à coeur joie dans cet univers recentré à la fois narcissique et jouissif où chacun admet enfin qu’il est l’ombre de lui-même sans pour autant omettre l’autre. Le truc de Gabba Heys, c’est le rock sous haute tension, celui où ça ne triche pas : ou ça vient des tripes ou pas. Et dans le genre ils peuvent faire sauter les sécurités. On se souvient d’un concert à Limoges en ouverture des New Christs (quand même) où l’intensité le disputait à la puissance de la voix. Ca va saigner! Tarif plein: 15 euros (en location à 12 euros). Vous pouvez directement réservez en ligne sur le site des Lendemains qui chantent. Infos au 05.55.26.09.50.

  •  




  • Davignac 2011Musiques actuelles. Festival de Davignac à partir de 21h sous chapiteau. Deux jours de fête et de musique pour le festival qui fête ses 24 ans et sa 25e édition. A l'affiche: Zion Express (reggae, Corrèze), undergang (breakbeat, Toulouse), High tone (electric dub, Lyon) et un Dj set avec Lady Late (drum'n'bass, France). Zion Express (originaire du Massif Central, localisé en Corrèze) s'est formé il y a un an dans un grenier d' où l'on pouvait entendre de la rue des vibes reggae aux influences diverses et variées. En live, le cocktail distillé par Undergang se révèle étonnant avec Cédric, activiste forcené, à la fois bassiste, guitariste, batteur, chanteur et scratcheur. High tone rassemble de véritables apprentis sorciers : il y a quelques années, le groupe a directement été catapulté fer de lance de la scène dub hexagonale (également un site). Quant à Lady Late, exploite toutes les ressources et influences de la drum’n’bass. Tarif unique de cette soirée à 15 euros. Possibilité de pass pour les deux soirs à23 euros. A noter que le festival se revendique éco-responsable avec des navettes, gobelets réutilisables, produits locaux... Infos sur le site festivaldedavignac ou sur sa page myspace.





    **************


    SAMEDI 30 AVRIL


     



     





  • Scène ouverte aux jeunes talents à 20h30 au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu'en étant membre de l'association L'art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78.


Il travatore

  • Opéra. Le Trouvère à 19h au ciné Rex à Brive en direct du Metropolitain opera de New York. Il trovatore: un grand opéra en quatre actes de Giuseppe Verdi créé en 1853 d'après le drame espagnol d'Antonio Garcia Guttiérez. Un opéra mélancolique, émouvant, sur fond de terreur et de guerre. Une nuit en Espagne, Manrico est enlevé à sa naissance par une gitane. Devenu adulte, Manrico, se retrouve partagé entre amour, haine et doutes sur sa filiation. Dirigé par James Levine. Avec Sondra Radvanovsky, Dolora Zajick, Marcelo Alvarez, Dimitri Hvorostovsky, Stefan Kocan. Durée: environ 3 heures 30. Tarif: 25 euros, 19 en réduit (une boisson est offerte à l'entracte). Infos sur le site du cinéma Rex, au 05.55.23.29.01 ou sur place 3, boulevard Koenig. Vous pouvez voir la vidéo en cliquant ici.


  • Musiques actuelles. Festival de Davignac à partir de 21h sous chapiteau. Le festival poursuit sa fête dès 14h avec un spectacle folklorique (entrée libre) puis une soirée avec 4 groupes (12 euros). A l'affiche: TVA (rock acoustique chanson française, Limoges), Tango Charlie (chanson swing musette, Paris), La caravane passe (electro rock balkanique, Paris) et Le band (modern trad, Corrèze). Ambiance chaleureuse pour TVA : un univers rythmé de chansons françaises et de pop rock, mêlant accordéon et rock basique (guitare/basse/batterie) avec des chansons engagées, histoires de la vie courante, quelques reprises mais surtout beaucoup de compositions originales. Tango Charlie, c'est l'harmonieuse rencontre entre quatre musiciens poly-instrumentistes (guitare, basson, accordéon, clarinette, souba, trompette) qui aiment émettre et recevoir. Situé entre swing et musette, java et klezmer, ils nous livrent un répertoire original de compositions où les mots ironisent sur les petits riens, les petits maux du quotidien dans une musique envoûtante et enlevée. S'il y a bien une chose qui caractérise La Caravane passe, ce sont ses compositions hybrides : un mélange de musique des Balkans et de rock français associé à quelques bribes de hip-hop. Ce qui donne un univers festif, très festif. La musique du groupe est à l'image de ses membres, venus des quatre coins d'Europe (à voir également: leur site). Le bandQuatuor impertinent de musiques supposées traditionnelles, Le Band explore depuis maintenant 4 ans les contrées imaginaires d'un folklore non-aligné. A la fois sombre et joyeux, brute et poétique, la musique du Band est une errance, un fil tendu entre une sensation archaïque d'être de quelque part, d'en porter la parole et l'envie furieuse de déconstruire cette appartenance, d'inventer d'autres langages. Bref, un véritable appel à la fête. Impossible pour le public de ne pas bouger à l'unisson. Tarif unique de cette soirée à 12 euros. Possibilité de pass pour les deux soirs à 23 euros. A noter que le festival se revendique éco-responsable avec des navettes, gobelets réutilisables, produits locaux... Infos sur le site festivaldedavignac ou sur sa page myspace.



*****************


LES EXPOS À VOIR



 



  • L'afficheDerrière le mur à la chapelle Saint-Libéral à Brive. Le titre peut interpeller. Surtout qu'il ne s'agit pas d'une présentation "artistique" mais surtout d'un témoignage. Cette exposition a d'ailleurs pour sous-titre très explicite "Le 126e RI en Afghanistan". Elle présente 25 photos relatant les deux opérations majeures effectuées par le régiment briviste lors de sa dernière mission. Mais elle s'attache aux hommes, aux émotions sur les visages, plutôt qu'aux faits d'armes. Elle a été montée par l'ECPAD (Etablissement communication et production audiovisuelle de la défense) et le 126. Jusqu'au 1er mai. Entrée libre. Ouvert du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h30 et le dimanche de 15h à 18h30. Infos: 05.55.74.41.29.

  • Robert Margerit: l'écrivain et ses doubles à la médiathèque municipale de Brive. Romancier, peintre, journaliste, critique d’art, historien, Robert Margerit (1910-1988) est considéré l’un des plus grands écrivains limousins du XXe siècle. Lauréat du prix Renaudot en 1951 et Robert Margeritdu Grand prix de l’Académie française en 1963, il s’est fait connaître par ses romans noirs, Mont Dragon, La Terre aux loups, intimiste comme Le Dieu nu, d’aventure avec L’Île des perroquets, et surtout historiques comme La Révolution. À l’occasion du centenaire de sa naissance, les bibliothèques de Limoges, Guéret et Brive se sont associées pour rendre hommage à cet auteur multiple. Présentée en automne dernier à Limoges, programmée pour le prochain à Guéret, cette grande exposition est proposée par la médiathèque de Brive. Autour des œuvres-phares de l’auteur, correspondances, éditions originales, manuscrits, témoignages, photos et œuvres d’art viennent prendre place. L’exposition s’articule ainsi en trois espaces présentation différentes facettes de Margerit : l’artiste, le journaliste, le romancier. Des visites commentées auront lieu samedi 7 mai à 15h et mercredi 11 mai à 17h ainsi qu’une conférence lecture "La femme margeritienne" mercredi 11 mai à 18h30 avec la spécialiste Ana-Maria Pérez Lacarta. Ouvert de mardi de 9h30 à 18h, mercredi et vendredi de 9h30 à 12h et 13h30 à 18h, jeudi  de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, samedi de 9h30 à 12h et 13h30 à 17h. Jusqu'au 28 mai. Infos au 05.55.18.17.50.

  • Collégiale Saint-Martin: archives et objets retrouvés au musée Labenche. expo musée et archivesL'exposition est réalisée conjointement par le musée et les archives de la Ville. Un patrimoine de grande importance a été "re-découvert" dans la sacristie de la collégiale Saint-Martin de Brive. Ont ainsi été mises au jour près de 300 pièces du début du XIXe siècle au milieu du XX siècle, vêtements liturgiques, bougeoirs, croix, bannières, reliques, chromos lithographiques entre autres et plusieurs milliers de pages manuscrites de la même période, essentiellement des registres de catholicité, mais aussi des documents administratifs et comptables de la fabrique, un registre de confrérie de 1799-1803. L’exposition de ce fonds patrimonial présente un choix représentatif exprimant la portée tant religieuse que culturelle. Elle montre également les supports de la foi occidentale et participe à l’ouverture de la pensée de chacun. Elle permet également de prendre conscience par tous du rôle de la ville en matière de conservation et de transmission du patrimoine. Ouverte tous les jours sauf le mardi de 10 h à 12 h et de 13 h 30 à 18h (18 h 30 à partir du 1er avril). Jusqu’au 15 mai 2011 (fermeture le 1er mai). Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.70.