Actualités

De l’importance des soins palliatifs

  • Publié le 28/03/2011 à 15:52
  • Par Jennifer BRESSAN
Marie-Rose Laroche, la toute nouvelle présidente de l'association ASP 19

Derrière certaines portes de l'hôpital qu'ouvrent régulièrement les bénévoles de l'association ASP 19 (association pour les soins palliatifs), il y a des personnes qui souffrent physiquement et moralement et qui se battent contre la maladie. S'il revient au corps médical de soigner leur corps, les bénévoles de l'ASP participent à apaiser leur esprit. En 2010, les 18 bénévoles que compte l'association sont intervenus auprès de plus de 800 patients. Plus que jamais, l'association a besoin de nouveaux accompagnants.

soins palliatifs2L'accompagnement, le soutien et la présence auprès de patients en fin de vie mais également de grands malades sont les trois missions qui portent les bénévoles de l'association ASP 19 installée au pavillon Marion à proximité de l'hôpital de Brive. L'association, créée il y a une vingtaine d'années, compte actuellement 18 bénévoles. Depuis un mois, Marie-Rose Laroche, bénévole depuis 6 ans, en est la présidente. "C'est à la suite de la maladie d'un de mes proches que j'ai décidé de m'impliquer. Dès ce moment-là, je savais que dès que j'aurais un peu de temps libre, je rendrais la chaleur humaine que nous avions reçue", explique la nouvelle présidente. Aussi, dès qu'elle a été à la retraite, elle a tenu cette parole faite à elle-même et a rejoint l'association.

"On donne du temps, de la présence et on reçoit beaucoup. J'ai appris l'humilité, l'écoute, l'oubli de soi, l'ouverture aux autres, le langage d'un regard, la générosité d'un sourire, la richesse d'une vie si simple soit-elle. Les patients en fin de vie ne sont pas les seuls à bénéficier de notre soutien", tient-elle à préciser. "Nous intervenons également auprès de l'entourage des patients, de leur famille ainsi que des grands malades."

Les bénévoles de l'association interviennent dans les chambres du service d'oncologie 5j/7 et une fois par semaine dans certains autres services de l'hôpital de Brive, dans celui de Tulle et à l'EHPAD de Mansac. Bientôt, ils interviendront aussi à la clinique des Cèdres. "Le problème de notre faible effectif est que désormais nous ne pouvons pas accepter de nouvelles interventions et étendre notre champs d'action par rapport à l'actuel. C'est pourquoi, nous avons cruellement besoin de nouveaux bénévoles."

Les missions portées par l'association exigent une grande disponibilité mais elles sont loin d'être inaccessibles. Nos bénévoles proviennent de tout milieux et l'association est ouverte à tous. Il faut juste être capable de poser ses valises devant la porte du patient et de se libérer de ses propres problèmes", explique la présidente. Une formation financée par l'association à laquelle le bénévole participe à hauteur de 50 € (et qui est remboursable à 50% après un an de bénévolat) aide en cela. Elle s'étend sur plusieurs mois et comprend une formation à l'écoute et deux week end de communication verbale et non verbale", détaille Marie-Rose Laroche.

"Chaque bénévole donne le temps qu'il peut. Le risque à trop vouloir protéger leur entourage, c'est que les patients finissent par s'enfermer sur eux-mêmes. Nous constituons une présence dans la parole comme dans le silence. Nous sommes là pour les entendre et leur permettre de mettre des mots sur ses souffrances, ses questions: pourquoi moi? Pourquoi cette maladie? Pourquoi à mon âge? Notre intervention constitue un tout avec le soin. Il est difficile de mesurer ce que nous apportons précisément au patient. Mais je sais que vider le trop plein d'angoisse leur permet de s'accrocher davantage et de ressentir un mieux être. A travers nos interventions, nous recevons beaucoup. Ces moments sont riches de leçons de courage et d'humanité", termine Marie-Rose Laroche.

Permanence du bureau de l'association: lundi: 8h-12h et 14h-17h. Mercredi: 14h-17h et jeudi: 8h-12h et 14h-17h. Contacts : 05.55.89.39.34. et aspcorreze@free.fr

soins palliatifs4