Actualités

Des jardins en beauté

  • Publié le 20/05/2011 à 09:51
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Au conservatoire, la partition l'Hymne à la joie

Bravo aux agents des espaces verts municipaux toujours très créatifs pour décorer les massifs. Cet été, la note se joue entre écriture et jardins secs. Une attention louable en cette période de manque d'eau!



la plume au square MajourImpossible de ne pas remarquer devant le conservatoire cette partition imposante d'où s'envolent pages et notes, comme balayées par le vent. Au square Majour, c'est une plume qui trempe son inspiration dans un bassin d'encre bleue alors qu' un liseré de la même couleur parcourt le jardin comme une signature. Bientôt, une bibliothèque devrait orner le square Champollion et d'autres décors vont se mettre en place progressivement. Ces "tableaux" plantés dans les massifs illustrent l'écriture dans toute sa variété en hommage à la foire du livre de Brive.

Décors arides de pierres et de cactées parent également quelques carrefours comme au pont Cardinal ou sur le giratoire Marsales. Ces jardins secs ne seront pas arrosés de l'été. Espérons que ces inspirations sauront émouvoir le jury des Villes et villages fleuris qui visitera dans l'été la cité gaillarde dans le cadre de l'obtention de la quatrième fleur.

Sur ce thème, vous pouvez également lire:

Partition

notes

Massifs sans eau au pont Cardinal

Cactées et pierres de lave