Actualités

Le bilan mi-mandat devant les habitants du grand centre

  • Publié le 21/06/2011 à 12:36
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Le député-maire Philippe Nauche présentant le bilan mi-mandat aux habitants du Grand centre

Hier soir, c'était au tour des habitants du grand centre de découvrir le bilan de l'équipe municipale à mi-mandat, selon un déroulé désormais bien huilé: présentation selon trois grands axes attractivité, solidarité et proximité puis débat. La dernière réunion publique se tiendra dans le quartier Est ce vendredi 24 juin à 20h30, salle du pont du Buy.



Philippe NaucheLa chaleur aidant, peut-être!, signe d'une démocratie participative appréciée mais encore balbutiante, peut-être aussi!... Toujours est-il que les Brivistes étaient moins nombreux à s'être déplacés salle Dumazaud que lors les deux premières réunions concernant les quartiers Ouest et Sud. Pendant plus d'une heure, le député-maire Philippe Nauche, entouré de ses adjoints Patricia Bordas, Catherine Gabriel et Philippe Lescure, a déroulé "le plus sincèrement possible" les réalisations menées en trois ans par sa majorité, power point à l'appui du discours sur grand écran. "Si nous avons fait le plus dans le domaine culturel, c'est parce que c'était celui dans lequel nous étions le plus sinistré", a-t-il argumenté en pesant le mot, reprenant d'ailleurs un peu plus tard le même qualificatif pour l'état de la voirie.

Reunion mi-mandat du Grand centre"Le seul engagement que nous n'avons pas pu tenir pour l'instant est d'arriver à baisser de 10% le foncier bâti", a-t-il reconnu. "Nous avons souhaité garder le niveau d'investissement, et ce en période de crise. Nous pensions avoir une marge de manœuvre avec le départ d'une cinquantaine d'agents en fin de carrière, mais avec la réforme de la retraite, ceux-ci ont prolongé leur travail. Nous avons cependant fait un effort sur la taxe d'habitation pour les personnes à plus faibles revenus et handicapées."

Reunion mi-mandat du Grand centreFilière bio de proximité, plan piscines, gens du voyage, campus universitaire, théâtre municipal, salle de congrés, quartier Brune... les actions et les projets se sont enchaînés presque comme dans un inventaire à la Prévert. "Nous voulons faire de Brive une agglomération de plus de 100.000 habitants qui pourra peser", ambitionne le maire de la cité gaillarde.

Les questions qui ont suivi cette présentation, montrent à l'évidence que les habitants sont attachés à leur cadre de vie. Reunion mi-mandat du Grand centre"Brive est une ville qui bouge" a reconnu le premier intervenant, ravi du nouveau théâtre, s'étonnant juste qu'il n'y ait pas de rampe d'accès sur les gradins du balcon.

"Qu'en est-il du projet d'aménagement de la Guierle et de la passerelle?", interroge la suivante. "Nous devons d'abord refaire la halle. Reunion mi-mandat du Grand centreEnsuite viendra l'aménagement avec le déplacement de l'arrêt de bus et du kiosque à journaux", a répondu l'édile, en précisant que la réflexion s'orientait sur la réalisation moins coûteuse de deux passerelles accolées au pont Cardinal".

Reunion mi-mandat du Grand centreA cette habitante qui pointait la dangerosité des abords du quai Tourny  pour les piétons: "Nous allons commencer par implanter un radar pédagogique", a répondu le maire, annonçant également le recrutement de policiers municipaux supplémentaires afin de couvrir une plus large amplitude horaire et pour compenser la restriction des effectifs de la police nationale.

L'implantation d'un distributeur de billets de banque vers la rue Emile Zola, le fonctionnement du guichet unique pour les inscriptions aux activités municipales,Reunion mi-mandat du Grand centre la répartition des salles pour les associations, une ligne régulière de transports urbains desservant le quartier Louis Pons... autant de sujets abordés par les habitants pour faciliter tant soit peu la vie de ce quartier au quotidien.

"Et vous, qu'avez vous retiré des conseils de quartier?", a lancé une Briviste. "Leur réflexion est très enrichissante car elle nous donne la température des habitants. Une ville est un corps vivant et chacun est l'expert de sa propre expérience", a répondu Philippe Nauche. "Les conseils de quartier ont beaucoup participé à la philosophie des déplacements urbains et ça nous a incité à aller un peu plus vite, même si une réalisation comme celle de l'avenue de Paris est critiquée..." Et d'ajouter: "Je revendique le droit à l'erreur."

Réunion publique bilan mi-mandat dans le grand centreQuant au tirage au sort qui détermine le choix des conseillers de quartier, "il a certainement l'inconvénient de laisser de côté des gens très motivés pour s'investir, mais il permet de ne pas instrumentaliser ces conseils", a conclu le maire.

A ce sujet, les conseils de quartier vont être renouvellés en octobre prochain. Si vous souhaitez vous porter candidat(e), vous devez faire parvenir votre demande entre le 1er et le 30 septembre auprès de la direction de la démocratie participative, impasse des doctrinaires. Plus d'infos au 05.55.18.15.25.

*******



Sur ce thème, vous pouvez également lire nos autres articles: