Actualités

L’Agenda 21: un état d’esprit porté par 93 actions concrètes

  • Publié le 28/06/2011 à 13:11
  • Par Olivier SOULIÉ
Patricia Broussolle face à l'assistance

La semaine dernière, c'est une salle archi-comble du musée Labenche qui a accueilli une réunion publique sur l'Agenda 21 de l'Agglo de Brive. Il s'agissait de restituer le programme d'actions intégrant les propositions citoyennes. Présentation générale de l'Agenda 21, zoom sur 4 actions et échanges avec l'assistance ont permis de mieux apprécier l'intérêt de la démarche liée au développement durable.

Martine Audebert, vice-présidente de l'Agglo, a parlé du chantier d'insertion"L'Agenda 21 de l'Agglo a été présenté en mai pour sa validation nationale. Il faut entre 6 mois et un an pour avoir le retour", a expliqué Patricia Broussolle, première vice-présidente de l'Agglo, en introduction à la récente réunion de restitution citoyenne du programme d'actions de l'Agenda 21.

"Cet Agenda 21 devait être issu d'un travail de concertation. Ainsi ont participé aux échanges le conseil de développement de l'Agglo, le conseil municipal des jeunes de Brive et des citoyens dans le cadre de nombreux ateliers et de réunions publiques."

Présenté par Patricia Broussolle comme "une transcription locale d'une démarche internationale de développement durable", l'Agenda 21 de l'Agglo, étroitement lié à celui de Brive, n'est "pas un document figé et sera, au fil des ans, affiné, modifié. La validation de l'Agenda 21 est en fait le temps zéro, celui à partir duquel on pourra démarrer un travail régulier d'adaptation."

Au-delà de l'esprit qui vise, en substance, à "imprégner la politique de l'intercommunalité d'une conscience durable de manière transversale", l'Agenda 21 se décline en 93 actions concrètes. La réunion publique de restitution fut l'occasion de développer 4 de ces actions:

  • Patricia BroussolleLe chantier d'insertion de l'Agglo: il permet à 8 personnes de bénéficier d'un Contrat d'accompagnement vers l'emploi. Incitées à se former, ces personnes très éloignées de l'emploi découvrent ou redécouvrent, grâce à ce chantier d'insertion, les règles de la vie professionnelle. A terme, grâce à un accompagnement individuel, certains décrochent un emploi durable, CDD de 6 mois minimum voire un CDI. Cette action existe depuis juillet 2010 et 12 personnes en ont bénéficié. Elles ont travaillé sur les communes de Brive, Saint-Viance, Cosnac et Malemort dans le cadre de travaux de second œuvre. La prochaine étape sera la mise en place d'un chantier avec des matériaux écologiques. On peut signaler une autre action cousine: les clauses d'insertion dans la commande publique aux entreprises qui obligent ces dernières à faire appel à un certain pourcentage de personnel en insertion.

  • L'opération programmée d'amélioration de l'habitat (OPAH): cette procédure concertée entre l'Etat, l'agence nationale de l'habitat et une ou plusieurs collectivités territoriales, permet une mutualisation de moyens pour améliorer l'habitat privé de plus de 15 ans. L'OPAH répond à des enjeux sociaux (développer le parc locatif pour favoriser l'accès au logement), économiques (le soutien financier de l'Agglo bénéficie au secteur du bâtiment) et environnementaux (amélioration des performances énergétiques des logements). Depuis mars 2006, 440 logements de plus de 15 ans ont subi des travaux, 4,8 millions d'euros ont bénéficié en grande partie à l'économie locale, 48 logements vacants ont été remis sur le marché locatif, 81 logements sociaux supplémentaires ont vu le jour et 129 propriétaires ont été soutenus pour favoriser le maintien à domicile ou l'accessibilité.



  • Bernard Longpré a évoqué la tarification incitativeLa mise en place d'une tarification incitative via le Sirtom: l'objectif est de réduire le volume des déchets incinérés de 15% en 5 ans et d'augmenter le volume de déchets valorisés. Mise en place dès le début de l'année prochaine pour une année blanche, la tarification incitative entrera officiellement en vigueur début 2013. Une enquête de conteneurisation est actuellement en cours sur le territoire d'action du Sirtom: des agents, dûment accrédités, visitent, actuellement et jusqu'en décembre, tous les foyers pour fournir un bac pucé qui recevra les ordures ménagères et expliquer le principe de cette nouvelle tarification.



  • L'achat de bus pour le réseau urbain Libéo: les véhicules, accessibles pour 90% d'entre eux, répondent aux dernières normes environnementales et contribuent à faciliter les déplacements des habitants de l'Agglo. A long terme, le renouvellement de la flotte devrait se faire en prenant en compte les technologies les plus "vertes" possibles: véhicules hybrides, véhicules électriques, etc.


En fin de réunion, l'Agglo a pris l'engagement de revenir vers les citoyens une fois par an pour informer sur les avancées et pour entendre les propositions de chacun.

L'Agglo met à disposition des habitants une belle brochure qui explique l'esprit de l'Agenda 21 et liste les 93 actions. Elle est disponible dans les locaux de l'Agglo, 9 avenue Léo Lagrange, et dans les 15 communes de l'intercommunalité.