Actualités

Les jacinthes, symbole d’espoir pour les accidentés de la vie

  • Publié le 19/10/2011 à 10:24
  • Par Jennifer BRESSAN
jacinthe de l'espoirJusqu'à 18h ce soir, sur le parvis de la collégiale, la Fnath Corrèze vend ses "jacinthes de l'espoir". Une manière de sensibiliser la population à la campagne nationale qui se déroule du 14 au 22 octobre sur le thème "vivre et travailler après un accident". Elle est surtout le moyen d'alerter le grand public sur la réalité des conséquences d'un accident de la vie et de continuer à aider les victimes dans les démarches d'accès à leurs droits et à la santé.

jacinthe de l'espoir2Malgré le temps qui fait grise mine, salariés et bénévoles de l'association des accidentés de la vie, la Fnath Corrèze, tiennent leur stand d'informations sur le parvis de la collégiale. Devant eux, tout un tas de jacinthes qu'ils proposent à la vente: 4 euros l'une, 10 euros les 3. C'est la deuxième édition de cette manifestation baptisée "les jacinthes de l'espoir". "Notre postulat, c'est que toutes les personnes accidentées de la vie sont des citoyens comme les autres qui doivent pouvoir intégrer la vie sociale, et ça passe notamment par l'emploi", explique Henri Fabries, chargé de promotion associatif. Or, chaque année, 130.000 licenciements pour inaptitude sont prononcés. Une situation qui entraîne d'inévitables répercussions sur la vie privée. "Dans ce contexte, notre rôle est de les accompagner dans leurs démarches, un vrai parcours du combattant, pour leur démontrer qu'il est possible de réintégrer la vie sociale."

jacinthe de l'espoir4Pour cela, ils ont associé à cette journée des clubs sportifs parmi lesquels les sports de boules. "On appartient à la fédération sport boules qui a signé une convention avec la Fnath et la fédération française de sports adaptés", explique Jean-François Hochart, président du comité régional Limousin de boule lyonnaise. "A Brive, le club ASPO est en train de mettre en place des formations pour les éducateurs. L'idée est de faire venir à nous les personnes du monde handicapé, de leur montrer que nos activités adaptées sont à leur portée." Ce matin, les enfants des centres de loisirs de la Ville ont pu s'essayer à l'activité, les associations représentant le monde du handicap ont également été invitées.

jacinthe de l'espoirL'argent des dons permettra à l'association de poursuivre son action d'aide aux victimes dans leurs démarches pour accéder à leurs droits et à la santé. "C'est problématique", déplore Henri Fabries, "car tandis que leurs ressources diminuent, les tarifs d'accès aux soins augmentent. Depuis 90 ans, nous menons cette action et encore aujourd'hui, elle est toujours d'actualité", regrette-il.

A l'occasion de cette semaine nationale, la Fnath Corrèze organise également, en partenariat avec le centre culturel Jean Jaurès et le cinéma Le Rex:

  • une exposition sur les cancers d'origine environnementale: "l'amiante: un siècle de mensonges" au Rex.  Du 24 octobre au 5 novembre. Entrée libre.

  • la projection du film "100.000 cercueils, le scandale de l'amiante", dans le cadre du mois du documentaire. On estime que 100.000 personnes en France décéderont d'ici 2025 à cause de l'amiante.


jacinthes de l'espoir

jacinthe de l'espoir