Actualités

Marre des crottes !

  • Publié le 19/10/2011 à 15:59
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Pour une ville plus propre

On ne peut pas laisser son chien faire ses besoins sans les ramasser. Trop, c'est décidément trop: les trottoirs ne sont pas des "crottoirs". C'est même l'une des principales préoccupations des Brivistes, comme l'ont fait remonter les conseils de quartier. La Ville préfère d'abord opter pour la méthode douce et lance une campagne afin de sensibiliser les propriétaires canins: "J'aime ma ville propre". Sacs de ramassage, cours d'éducation, ateliers canins et surtout poubelles supplémentaires... il n'y aura plus aucune excuse. Une démarche incitative... avant que le ton ne se durcisse.



Il faut parfois se livrer à un véritable slalom spécial pour pouvoir marcher sur certains trottoirs, places ou pelouses, parsemés des déjections des braves toutous. On sait bien que marcher dedans porte bonheur, mais là, tout de même, crotte… Une campagne de sensibilisation présentée par Michel Da Cunha (à droite) et Bernard Lissac du service environnement hygiène et santéC'est agaçant, pour ne pas employer un vocabulaire moins châtié mais sans doute plus approprié.

Devant l'exaspération croissante face à ces incivilités notoires, la Ville attaque le mal à son fondement, si l’on peut dire: il s'agit de faire comprendre aux propriétaires que les espaces publics ne sont pas des "crottoirs", et que ramasser les déjections de leur fidèle compagnon relève de leur responsabilité. C'est même sanctionné en cas de défaut, par un arrêté et 35 euros d'amende tout de même. Un durcissement que n'exclut pas Michel Da Cunha.

Cet après-midi, l'adjoint chargé du service environnement hygiène et santé a détaillé sur la plaine des jeux de Tujac la campagne de sensibilisation qui vient renforcer les actions déjà prises par de nouvelles mesures:

  • distribution de sacs de ramassage de déjections canines dans les différents services municipaux (mairie, mairies annexes, espaces socioculturels...), ceci en complément des distributeurs  implantés à travers la ville,

  • extension des cours d'éducation canine: ces cours gratuits étaient dispensés jusque là sur la plaine des jeux des Bouriottes; ils le sont depuis septembre sur la plaine de Tujac et bientôt à Rivet et à la Guierle. Vous pouvez également lire notre article Des cours qui ont du chien.

  • mise en place de 86 poubelles supplémentaires dans les quartiers, ceci en concertation avec les conseils de quartiers.

  • une campagne d'affichage "J'aime ma ville propre", assortie de dépliants, visant à faire changer les mentalités pour adopter un comportement citoyen respectueux de tous,

  • des ateliers sur le chien dans les centres socioculturels apprenant aux enfants comment éduquer un chien, quel comportement avoir...


Des cours d'éducation canine viennent d'être mis en place à Tujac"Nous menons également une réflexion sur la réalisation d'espaces de liberté comme cela existe ailleurs", ajoute l'élu. Les propriétaires peuvent y laisser gambader librement leur toutou, "ce qui n'est pas le cas sur les plaines des jeux", rappelle-t-il. "Ces espaces pourraient être créés dans plusieurs quartiers, Le prieur, Auboiroux, les plaines des jeux des Bouriottes et de Tujac, Rivet."

"A Brive, on n'a pas de motocrotte, mais on a du bon sens", plaisante Michel Da Cunha: "nous allons essayer de prendre en compte les parcours utilisés fréquemment par les maîtres". Pas évident lorsqu'on sait qu'il y aurait à Brive 10.000 chiens!

promenade en laisse