Actualités

82 ans et toujours en cannes

  • Publié le 29/05/2009 à 15:00
  • Par Marie Christine MALSOUTE

Raymond Bonet, 82 ans et toujours en courseÇa parait incroyable et pourtant, à 82 ans, il court encore et participera ce soir aux 10km de Brive. Raymond Bonet est un habitué de cette course; il n'en a même raté aucune. Mieux que ça, cet ancien cheminot arrive, et repart de la Guierle à vélo, son moyen de transport quotidien.


Devinez son temps aux 10km de Brive l'an dernier: 50'. On aimerait pouvoir en dire autant!



"Moi, on me remarque parce que je suis trop vieux", s'amuse l'octogénaire, "mais si j'avais 20 ans de moins, quelque soit le temps que je pourrais faire, je passerais totalement inaperçu." Le regard malicieux, Raymond Bonet sait garder les pieds sur terre.Le privilège de l'âge sans doute.


Il sera l'un des rares V4, vétéran 4, à prendre le départ de la populaire à 20h ce vendredi 29 mai. Et les autres font figure de jeunots à côté de lui. Il faut tout de même être d'une sacrée nature pour afficher, il y a encore un an, un temps de 50 minutes aux 10km. "Hou, cette année, je ne ferais pas pareil", prévient en souriant le Briviste. A quelques heures de la course, il hésite d'ailleurs: "j'ai un peu mal à la gorge!" Prendra ou prendra pas le départ? Vous le saurez si vous apercevez ou non le dossard 1050.


Ce sera sa première course de l'année. "Je fatigue un peu", relativise Raymond Bonet. "Avant, j'en faisais une dizaine, une douzaine par an. Maintenant, j'en fais très peu. Cette année, je n'ai même pas fait celle d'Ayen." A son palmarès: les 10km et semi-marathons que compte la région, d'Argentat à Figeac. Pour ses 80 ans, il a même tenté un semi-marathon (21,1km tout de même), simplement pour voir ce qu'il valait!


Et toujours à vélo


"J'aime bien les courses importantes comme Brive ou Tulle: il y a toujours du monde à côté de vous, on ne s'ennuie pas. Certains s'amusent. C'est décontracté. Dans les courses plus petites, au bout d'un kilomètre, les participants sont très éloignés les uns des autres et le classement est déjà fait. Ça n'a pas de charme." D'ailleurs, cet originaire de Capdenac est un fidèle de l'épreuve briviste qui en est à sa 17e édition. "Je ne pense pas en avoir manqué, ou peut-être une, et encore, je ne suis pas sûr."


"J'ai toujours aimé me bouger, c'est dans mon tempérament", explique le Briviste pourtant licencié à Tulle. "Avant, il n'y avait pas comme maintenant des courses sur route, des 10km. C'était uniquement de l'athlétisme. Lorsque j'ai commencé à en faire, je me suis inscrit à Tulle parce qu'il n'y avait que le TAC qui tenait la route. Aussi un peu le Spiridon briviste. Et j'ai continué à me licencier à Tulle."


Aujourd'hui, l'octogénaire s'est rangé des entraînements. "Maintenant, je fais de la marche, un peu longue et rapide, ça me maintient. Et je me déplace à vélo, par nécessité." Le secret de la forme, sans doute.


*************


Si vous n'êtes pas encore inscrit(e) pour les 10km de Brive, il ne vous reste plus qu'une heure pour le faire, jusqu'à 18h, salle Georges Brassens place de la Guierle. Infos sur le site Courir à Brive.