Actualités

L’aéroport Brive Vallée de la Dordogne atteint ses objectifs

  • Publié le 23/11/2011 à 10:50
  • Par Jennifer BRESSAN
Bilan provisoire de l'aéroport de Brive Vallée de la Dordogne

Après un an de fonctionnement complet, l'aéroport Brive Vallée de la Dordogne peut afficher un premier bilan provisoire. Nombre de passagers, mouvements aériens, création de nouvelles lignes et suppression de certaines autres, Jean-Louis Nesti, président du syndicat mixte Brive-Souillac et Dany Blanchet, directeur de l'aéroport, ont dévoilé les chiffres et les ont commentés.

Conférence de pressen présentant le bialn de l'aéroport avec à gauche Jean-Louis Nesti, président du syndicat mixte, à droite Dany Blanchet, président de l'infrastructure"Entre janvier et octobre, l'aéroport Brive Vallée de la Dordogne a doublé ses mouvements aériens, toutes activités confondues avec un total de 12.463 et a accueilli 54.914 passagers commerciaux", a annoncé hier matin Jean-Louis Nesti. "C'était notre objectif pour l'année entière. D'ici décembre, on devrait donc dépasser les 60.000. Un chiffre qui annonce la couleur du bilan. "Cet aéroport est prévu pour recevoir entre 120.000 et 140.000 passagers à l'année et si dans les 5 ans, on atteint les 100.000, ce sera une très belle réussite."

aéroport Brive Vallée de la DordogneUn point complet sur les lignes Paris-Orly, Nice et Ajaccio (Airlinair), London City (cityjet) et les vols charters a permis d'afficher des coefficients de remplissage égaux ou supérieurs aux prévisions. S'il en est de même pour la ligne Manchester (Jet2.com), qui affiche 65% de remplissage, soit l'objectif prévu, elle devrait pourtant être supprimée en 2012. Jean-Louis Nesti s'en est expliqué: "C'est la conséquence d'une politique globale menée à l'échelle de la France. Ils nous confirmeront cette suppression en fin d'année. Pour autant, nous sommes confiants sur la création d'autres lignes qui compenseront largement la perte anglaise."

Si pour l'instant aucune nouvelle destination n'a filtré, Jean-Louis Nesti et Dany Blanchet ont confirmé que la liaison vers Lyon était toujours dans les tuyaux. "Nous sommes en relation avec les aéroports de Rodez, Agen et Angoulême pour qu'il y ait un arrêt à Brive. C'est dans la perspective d'une ouverture sur l'ensemble de l'Europe que la création d'une ligne vers Lyon serait intéressante." Et d'ajouter: "D'autres aéroports nous ont contactés pour Marseille."

aéroport Brive Vallée de la DordogneSi pendant un temps, les territoires du Lot, de la Dordogne et de la Corrèze ne profitaient pas équitablement de l'afflux des touristes qui préféraient majoritairement séjourner dans le Lot, une enquête clientèle menée dans l'aérogare, notamment sur la ligne Brive-Londres, a permis de mettre en lumière une évolution. "En Corrèze, on avait un retard énorme. Il revenait à chaque territoire de se donner les moyens de l'attractivité" et grâce à une mise en rapport de tous les acteurs du tourisme - que Jean-Louis Nesti continue d'appeler de ses vœux -, les trois départements se partagent désormais de manière égale les destinations.

Quant aux retombées économiques dont bénéficient la Corrèze, le Lot et la Dordogne, elles ne sont pas inintéressantes puisque grâce aux seules lignes anglaises (Londres et Manchester), elles dépassent les 5,6 millions d'euros. Le ciel s'annonce même dégagé puisque 64% du panel interrogé sur la ligne Brive-London City a déclaré envisager de revenir. Un enthousiasme qui se traduira en 2012 par l'ouverture de cette ligne à l'année avec deux rotations hebdomadaires (vendredi et dimanche) et la compagnie Cityjet proposera également 3 rotations pour les fêtes de fin d'année: les 23 et 28 décembre 2011 et le 2 janvier 2012.
Sur ce sujet, vous pouvez consulter notre précédent article: