Actualités

Le temps des gourmets et des gourmands

  • Publié le 29/11/2011 à 09:00
  • Par Patrick MENEYROL
Comme le muguet le 1er mai, les foires grasses reviennent tous les ans. La première aura lieu le week-end prochain. Coup d'envoi des festivités culinaires de fin d'année, elles sont le rendez-vous incontournable des amateurs de bonne chère qui, sans jeu de mots, ne l'est pas trop, chère, cette année.FG 1Les gourmets à la recherche de produits de qualité connaissent ce rendez-vous. Les foires grasses de Brive débutent le week-end prochain et comme chaque année, elles vont attirer la foule. Les producteurs ont à cœur pour ces journées de présenter leurs plus belles productions. Sur les étals du marché Georges Brassens, canards gras, oies grasses, chapons, les palmipèdes superstars sauront séduire les amateurs. Et s'il est parfois un peu compliqué de s'y retrouver, entre magrets et aiguillettes, foie de canard de barbarie ou mulard, cuisses et confits, rillettes et cous farcis, nul doute que les professionnels présents sauront vous conseiller selon vos goûts, vos besoins, et votre budget.

Le renom de ces foires, comme le souci du consommateur, sont au centre des préoccupations. Cela se vérifie d'ailleurs dans la charte de qualité mise en place. Elle associe la Ville de Brive, qui investit par ailleurs plus de 200.000 euros chaque année pour le monde agricole, et les chambres d'agriculture de la Corrèze, du Lot et de la Dordogne. Cette charte garantit la traçabilité des produits, un gavage traditionnel au maïs-grain et autres exigences.Une qualité qui fait la renommée de ces foires qui attirent le chaland depuis Clermont-Ferrand, Limoges, Chateauroux ou la région Centre.

Pour les producteurs, c'est un rendez-vous incontournable, l'un des plus importants de France. Ces foires sont un véritable soutien pour la quarantaine d'entre eux installés dans le bassin de Brive. Elles permettent le maintien de leur activité et facilite même l'installation de jeunes, désireux eux aussi de prendre la voie de la qualité des produits. Le département accueille aujourd'hui 80 producteurs agréés qui vendent 80.000 palmipèdes dont 98% de canards. Rien que pendant les foires, 2.000 canards et oies seront vendus chaque semaine, pour un prix moyen de 50€ par animal.

Première foire le 3 décembre, puis tous les mardi, jeudis et samedi jusqu'au 3 mars. Les temps forts à noter sur vos agendas sont le 3 décembre avec la foire primée, le 10 décembre avec la foire primée aux chapons, le 7 janvier avec la désormais traditionnelle foire des Rois et sa mise en boite gratuite, le 4 février pour une autre foire primée, et enfin le 3 mars pour la foire de clôture. Sachez enfin que les cours moyen du gras devraient s'établir comme suit pour un kilo: Oie entière, 8,30€. Foie d'oie, 62€. Magret d'oie, 12,70€. Canard entier, 6,10€. Foie de canard, 39€. Magret de canard, 13€.