Actualités

La CCI à l’épreuve de la crise

  • Publié le 16/01/2012 à 09:58
  • Par Patrick MENEYROL
Voeux de la CCI

C'est à une année difficile que se prépare la chambre de commerce et d'industrie de la Corrèze. La crise qui frappe notre pays n'épargne personne. La CCI, plus que jamais, veut, et se doit d'être, un outil à la disposition des entrepreneurs.Voeux de la CCIEn présentant ses vœux, Jean-Louis Nesti, dans un contexte où interrogations et morosité l'emportent, a voulu mettre l'accent sur tout ce qui pouvait être des raisons d'espérer en l'avenir. Pour le président de la CCI, 2012 sera une année prometteuse et porteuse de challenges de tous ordres malgré souligne t'il "une absence totale de visibilité". C'est l'opacité sur ce que seront dette, relance, rigueur, finance; rien n'est maîtrisé, ni les solutions, ni les remèdes. Des incertitudes pouvant être renforcées par des échéances électorales importantes.

"Nous ne devons pourtant pas céder à la dramatisation et rester acteurs de notre avenir" selon Jean-Louis Nesti. Cela passe par un volontarisme que la CCI souhaite mettre en avant pour "valoriser l'audace de ceux qui veulent entreprendre, créer, innover" et renforcer les réseaux entre PME. Pour le président de la CCI, l'économie doit se refonder sur une politique industrielle, "il faut donc investir dans la recherche et le développement".

Voeux de la CCILa chambre de commerce va donc renforcer sa présence dans les entreprises avec le souci de retour sur investissement pour tout euro engagé. Déjà le mois dernier, elle a édité un catalogue de ses prestations afin de les rendre plus lisibles aux entrepreneurs. Par ailleurs, elle se fixe quelques sujets prioritaires comme le développement des équipements structurants et vitaux pour la Corrèze (pépinières d'entreprises, centre de valorisation des agro ressources, zones d'activités stratégiques, désenclavement, etc), le développement de l'activité et de l'emploi au travers des filières d'excellence que sont l'agro-alimentaire, le bois et la mécanique-électronique ou encore, en terme de formation, le campus régional des métiers et de l'alternance, qui devrait être opérationnel en 2014.

Autant de challenges, de défis, qu'il va falloir relever malgré la crise et les conséquences qu'elle aura encore cette année sur la bonne santé de notre économie.