Actualités

Géotopoét(h)ique au théatre

  • Publié le 27/01/2012 à 18:04
  • Par Patrick MENEYROL
JP et Dom RUIZ

Jean-Paul Ruiz invite à un voyage artistique et poétique dans sa vision de la nature et de l'arbre. Une vision particulière qui ne laisse pas indifférent. C'est au théâtre de Brive jusqu'au 24 février, du mardi au vendredi de 13h à 18h. Le vernissage avait lieu ce vendredi soir.Jean-Paul Ruiz vit et travaille en Corrèze. Ce Parisien, et Dom son épouse, ont posé il y a bien des années leurs vies et leur art dans notre département. Un art axé sur l'environnement. Paysages, potager, rosée, pollution, arbre, bois, il décline ses sujets à travers différents supports artistiques, qu'il s'agisse de photo, de peinture, de gravure, de vidéo, d'installation ou de livre.

L'artiste a fait entre septembre et décembre derniers une résidence baptisée "perceptions du territoire ou géotopoét(h)ique". Un travail partagé avec 3 classes du regroupement pédagogique intercommunal d'Ayen, Rosiers de Juillac et Segonzac, sous la forme d'ateliers photographiques. Les enfants y sont initiés à la lecture des images, l'aspect esthétique, au langage photographique et ses techniques. Une trame commune comme aime à le souligner l'artiste plasticien, "le paysage, à un moment donné de l'espace et du temps, change de nature suivant la personne qui le regarde". Leurs photos, faites par les enfants à l'arboretum du Soulet d'Ayen, sont présentées jusqu'au 24 février à la bibliothèque d'Ayen.

Parallèlement, Jean-Paul Ruiz présente donc au théâtre un travail similaire sur l'arbre. 11 photographies. 11 compositions numériques qui introduisent la multiplicité des regards et des lectures possibles du paysage. Cela permet de créer une œuvre composée d'éléments "attributs" d'un territoire défini et propose des représentations mentales qui mêlent l'objet et son sujet.

Le traitement de l'image se crée à la frontière de la peinture et de la photographie. Des profondeurs de champ, en décalage, se répondent, se rejoignent dans des lignes, des formes ou des palettes de couleurs en se fondant dans un même panorama.

Monsieur le maire