Actualités

Une foire aux bovins gras un peu maigre

  • Publié le 09/02/2012 à 09:38
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Foire primée aux bovins gras

Les conditions climatiques ont éclairci ce matin les rangs au foirail du Teinchurier pour la foire primée aux bovins gras. Il n'y avait qu'une petite douzaine de bêtes soit la moitié de la fréquentation habituelle.



DéchargementLa neige s'agrippe toujours au sol à l'orée de la ville encore engourdie et ce matin, le froid régnait en maître sur le foirail. Les éleveurs sont arrivés tardivement et au compte-goutte, pour décharger les quelques bêtes au museau fumant. Le président du jury lui-même, bloqué dans sa ferme par les intempéries, n'a pu rallier Brive. Un remplaçant a donc été désigné pour honorer cette foire primée aux bovins gras qui n'a lieu que deux fois par an au Teinchurier.

"Ces animaux sont engraissés très lentement, sur 3 à 6 mois, pour qu'ils aient du persillé, c'est à dire du gras interne à la viande", explique Benoït Lac, conseiller à la chambre d'agriculture. "Et à la différence des autres foires, les prix se négocient non pas en vif, mais en carcasse. Il faut donc savoir apprécier la bête. Les prix s'établissent en général aux environs des 25 à 30F  le kilo carcasse." (le négoce en franc est une tradition dans le monde agricole)

Ont donc été primées trois catégories: génisses (moins de 3 ans), jeunes vaches (3 à 6 ans) et vaches (plus de 6 ans). Des limousines qui ne partiront pas forcément directement à l'abattoir mais peuvent aussi rejoindre un autre élevage.

Animaux vivants


Foire primée aux bovins gras


Négociations


Qui fume le plus...