Actualités

Des projets pour le centre municipal d’arts plastiques

  • Publié le 12/06/2009 à 14:17
  • Par Michel DUBREUIL
expo centre arts plastiques

Avec 298 inscrits et 500 élèves présents chaque semaine, le centre municipal d'arts plastiques de Brive est devenu un lieu populaire de rencontres et de talents. A l'occasion de l'organisation de sa semaine portes-ouvertes, le député-maire Philippe Nauche a évoqué le futur de cette structure aujourd'hui trop à l'étroit.

Jusqu'à demain samedi, le centre municipal d'arts plastiques de Brive ouvrira ses portes au 8 de la rue André Devaud, à tous les visiteurs. Ces derniers pourront découvrir les différents ateliers qui y sont proposés, mais également une exposition rassemblant une sélection des 4.000 oeuvres qui sont chaque année produites par les stagiaires. 

public expo CMAP

C'est la 10e édition de cette exposition qu'est allé inaugurer ce matin Philippe Nauche. Le député-maire de Brive, s'est dit séduit par cette "sélection spontanée réalisée par chaque artiste", ainsi que par "le talent et l'envie de partager" qui président au fonctionnement du centre.

Victime de son succès, le centre municipal d'arts plastiques doit refuser de nombreuses candidatures, une situation que Philippe Nauche s'est engagée à changer. "La direction de la culture fera pas de faire des propositions que je ne manquerai pas d'accepter, dans une certaine mesure". Ce qui pourra ainsi se traduire par une dizaine d'heures de cours supplémentaires. 

buste CMAPLe député-maire a insisté sur le soutien que la ville apportera à ce centre "endroit populaire où se mêlent toutes les générations et les conditions sociales", et qui pourrait se traduire par un déménagement vers un site plus vaste. "Nous travaillons sur l'idée d'un transfert du CMAP sur la caserne Brune, avec le Conservatoire de musique et de danse, créant ainsi un lieu de la culture vivante briviste. J'espère que dans deux ou trois ans, nous pourrons ainsi nous retrouver dans un lieu à la hauteur des ambitions de ce pôle d'arts plastiques", a-t-il conclu. 

 

 

 

 

 

pano-enfants-nb