Actualités

Corps à corps d’enfer

  • Publié le 17/05/2012 à 17:47
  • Par Jennifer BRESSAN


Plusieurs centaines de personnes, réunies sur le parvis du théâtre, se sont vues offrir à 18h un moment peu ordinaire avec Transports exceptionnels, duo pour un danseur et une pelleteuse, proposé par les Treize arches à l'occasion de DanSe en Mai. A voir ou à revoir demain à 18h sur le parking de Géant à Malemort. Gratuit. Plus d'infos au 05.55.24.62.22.

Autour de la foule, réunie en masse et en rond, une pelleteuse. A quelques mètres de là, le théâtre, impassible, semble observer la scène avec stupéfaction. Jamais encore il n'a vu ça. Les spectateurs non plus. Rentre alors dans cette ronde, un homme, les cheveux grisonnants, le costume impeccable. Drôle de scène qui se tient là.

A la manière d'un toréador, le danseur salue l'engin. On s'attend à quoi ? On s'attend à rien tant le décor est insolite, les éléments réunis ensemble sans lien apparent. Et lorsque le ronflement de la machine se met en route, étouffé par des airs d'opéra, le spectateur se retrouve perdu, corps et âme. Le voilà obligé d'aborder le spectacle sans repère. Rien sur quoi s'appuyer pour comparer avec du déjà vu. Juste regarder, essayer d'entrer dans cette danse de chair et de fer.

Face à cette pelleteuse qui fait tournoyer son godet massif entre les mouvements aériens de l'homme, comme pris au piège de l'engin terrible, le spectateur tremble et ça parle de confiance dans les rangs. Le face à face peau-fer inquiète. Il y a de quoi. Mais la précision de l'engin comme du danseur est parfaite. Et l'émotion au rendez-vous, accentuée par cette musique improbable en ce contexte.

Fuis moi, je te suis. Tour à tour caressante ou plus agressive, la machine semble femme amante qui cajole ou rejette l'amant chéri ou bafoué. De même, tantôt l'homme défie, tantôt il se méfie. C'est quelque chose de bien étrange à voir. Quelque chose de saisissant lorsque l'homme s'envole dans les airs, porté par l'engin, ou se retrouve englouti volontaire par le godet. Il faut voir comme ce corps à corps arrive à être sensuel. Il faut vraiment le voir ou le revoir, demain à 18h sur le parking de Géant à Malemort.

Sur cette édition de DanSe en mai, vous pouvez également consulter nos précédents articles: