Actualités

« Ici, à Brive, on découvre la vie à la française »

  • Publié le 24/07/2012 à 09:28
  • Par Jennifer BRESSAN


"J'ai énormément tenu à venir ici", confie Maria, jeune Roumaine de Iasi, qui, comme 6 autres de ses camarades, est venue passer une semaine à Brive "à la française" grâce à l'association familiale de Brive qui, entre autres activités, organise depuis 2001 des échanges familiaux et culturels franco-roumains.

Ils sont 7 jeunes fréquentant le lycée francophone de Iasi en Roumanie à avoir posé leurs valises en terre briviste, vendredi 20 juillet, accompagnés par 5 adultes, dont leur professeur Adriana Franc. Et c'est une riche semaine culturelle qui les attend. Au programme d'hier, la visite du cœur de ville, menée par Céline de l'Office de tourisme.

Intéressés et amusés par la visite vivante qui leur est proposée, les jeunes ne ratent rien des anecdotes qui leur sont rapportées, aidés en cela par leur niveau de français déjà irréprochable. "On est très heureuses d'être ici", prononcent Andrea et Mikaella, d'une voix pleine de gaieté mais dénuée de toute trace d'accent. "J'aime découvrir la culture française, j'aime les maisons d'ici". Et Maria d'ajouter: "la mode aussi". Et toutes ensemble. "Le fromage, aussi. Ici on en mange beaucoup!"

Maria"Chez nous, il est différent, mais surtout, on le mange en entrée", précise leur professeur. De menues différences qui sont loin d'être les seules et qui, en se rencontrant, enrichissent le quotidien des familles d'accueil. Car c'est une des particularités du projet. Ces échanges culturels sont familiaux. C'est pour Martine sa deuxième expérience d'accueil. "Je le fais car cela procure une ouverture sur le monde enrichissante et comme ces jeunes possèdent bien le français, on peut véritablement échanger et partager." L'essentiel de l'aventure, côté famille.

A cela s'ajoute, côté jeunes, une immersion totale, quoiqu'assez courte, importante pour leur avenir et leurs choix futurs. "Cet échange s'appuie sur des relations privilégiées avec le lycée Vasil Alexandri de Iasi", explique la présidente Josiane Barrière. Elles ont d'ailleurs contribué à la reconnaissance par l'Education nationale en France du baccalauréat bilingue de français avec une équivalence de diplôme pour les jeunes Roumains." Ainsi après leur bac bilingue, les jeunes pourront faire le choix de continuer leurs études en France. "Ce genre de contact direct avec les natifs est donc décisif. Il leur permet de savoir si la vie quotidienne en France leur conviendrait", ajoute Adriana Franc.

Depuis le début de cette aventure initiée en 2001 par l'association, sa présidente et le professeur Christian Fronty, 140 Roumains et 80 Français se sont rencontrés. Une manière pour l'association d'ouvrir sur la découverte réciproque, sur la pluralité des cultures et la défense de la francophonie car Iasi et sa région sont particulièrement francophones.

La visite d'hier s'est achevée par une réception en mairie et c'est vendredi que les jeunes repartent, des souvenirs en tête, des contacts en poche et peut-être avec une idée plus précise sur les choix qui vont les concerner dans un avenir proche. La fin d'un projet pour l'AFB, et la poursuite de nombreuses autres actions. Car l'échange n'est pas la seule corde à l'arc de cette association généraliste qui compte 300 adhérents, une centaine de bénévoles et organise trois bourses aux vêtements par an depuis 1945, fait de l'accompagnement scolaire (coup de pouce), donne, par le biais de professionnels, des conseils juridiques mais aussi familiaux et conjugaux et propose encore des formations BAFA avec UFOLIM, des ateliers santé et des groupes de paroles sur la famille.

Contact à la maison des associations, 11 place Jean-Marie Dauzier à Brive. Tel.: 05.55.24.33.94. et par mail: afbrive@aliceadsl.fr. Permanences les lundi, mardi et mercredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h et le jeudi de 9h à 12h.