Actualités

Concertation renforcée entre Brive Habitat et les locataires

  • Publié le 27/07/2012 à 14:50
  • Par Olivier SOULIÉ
Signature du plan de concertation locative entre Brive Habitat et les associations de locataires

L'Office public de l'habitat (OPH) du Pays de Brive et les associations de locataires ont signé, ce matin, un plan de concertation locative, destiné, comme son nom l'indique, à favoriser la concertation entre les locataires et le bailleur sur des sujets très variés liés au quotidien des habitants concernés. La qualité du dialogue entre tous s'en trouve renforcée.

Signature du plan de concertation locative entre Brive Habitat et les associations de locataires. De gauche à droite, Christiane Fabry et Geneviève Sentis (CNL), et Christiane Paterne (Afoc)Axé sur une volonté partagée de transparence, de dialogue et d'écoute, un nouveau plan de concertation locative a été signé ce matin dans les locaux de l'OPH Brive Habitat par le bailleur et les représentants des associations de locataires (la Confédération nationale du logement, la Confédération générale du logement et l'association Force Ouvrière des consommateurs). Ce document se substitue à l'ancien, rédigé en 2001.

"Ce nouveau plan va renforcer le rôle des associations de locataires", assure le directeur de l'OPH Antoine Rousselie. "Ces associations sont nos premiers partenaires. Elles nous permettent de ne pas oublier les réalités du terrain. Même si nous ne sommes pas toujours d'accord, l'important est que le dialogue soit là".

Signature du plan de concertation locative entre Brive Habitat et les associations de locataires. Antoine Rousselie, directeur général de l'OPH

Un propos que les associations apprécient: "Nous sommes satisfaits que le dialogue soit rétabli. C'est un plus indéniable pour défendre les intérêts des locataires", explique Katia Prado (CGL).

"En multipliant les réunions, on avance plus vite sur la plupart des sujets", assure de son côté Geneviève Sentis et Christiane Fabry (CNL). "Les agents de l'OPH sont des interlocuteurs pour les locataires, et c'est important qu'ils fassent remonter les informations du terrain", insiste Christiane Paterne (AFOC), satisfaite, elle aussi, du document signé ce matin.

Outre la réactivation du dialogue qui s'était éteint au fil des ans, les associations ont grandement apprécié que soit entendu une de leur demande: bénéficier d'un financement, dont les modalités d'attribution figurent dans le plan de concertation locative. La dotation globale atteint 9.528 euros, soit 3 euros pour chacun des 1.176 logements de l'OPH.

Signature du plan de concertation locative entre Brive Habitat et les associations de locataires. Au centre, Katia Prado

Répartie en fonction du résultat des dernières élections des représentants de locataires (50,50% pour la CNL, 31,26% pour la CGL et 18,25% pour l'Afoc), la somme permettra de couvrir une partie des dépenses de fonctionnement des associations mais aussi de financer des projets ayant trait à la médiation sociale, l'activité socioculturelle, la cohésion de l'habitat et l'amélioration du cadre de vie.

Cette aide est précieuse pour les associations, comme l'explique Katia Prado: "A titre d'exemple, nous avons traité l'an dernier 140 dossiers, mais seuls 30 ont pu être financés par la cotisation demandée aux adhérents. La dotation prévue dans le plan de concertation locative sera donc une aide précieuse, pour ne pas dire indispensable, à notre fonctionnement".

Antoine Rousselie et Germaine Blanc, conseillère municipale de Brive et administratrice de l'OPH