Actualités

C’est reparti pour une année scolaire

  • Publié le 04/09/2012 à 10:40
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Des élèves ravis de se retrouver. Ecole élementaire Marie Curie

Les écoliers ont repris ce matin le chemin des classes. Un mardi entre joie des retrouvailles pour les plus grands et larmes de désespoir pour les plus petits. L'heure était aussi au réajustement des effectifs, avec en ligne de mire un éventuel rééquilibrage des moyens par l'inspection académique dans l'après-midi.



en classe grande section à Marie CurieEcole primaire Marie Curie à Tujac. Tugba, Sinem et Sefika sont visiblement ravies de se revoir après deux mois d'absence. "On ne s'est pas vu de toutes les vacances. Alors, on se raconte tout ce qu'on a fait." Le trio de copines se retrouve cette année en CM1. "J'adore l'école, j'adore apprendre", affirme l'une d'elles en ce premier jour. "Mais c'est dur de se lever tôt", confirment-elles en cœur.

Si côté primaire, les enfants ont vite retrouvé leurs marques, il n'en va pas de même en maternelle, surtout chez les tout-petits qui font leur entrée dans la docte institution. Un déchirement qui se solde toujours par de gros chagrins souvent communicatifs. De nouveaux sanitaires à la maternelle Marie CurieEn petite section, la directrice Brigitte Rebuffie a pu cette année atténuer le choc par une rentrée échelonnée sur la semaine. Les plus petits pouvaient arriver aujourd'hui, jeudi ou vendredi. "C'est plus facile pour les enfants comme pour les parents." Ils ne sont que 5 ce matin, un peu perdus dans cet univers inconnu, mais avec un personnel tout à leur écoute. "On les rassure par le jeu et la tendresse", commente l'enseignante. De fait, Husuyin resté inconsolable pendant une heure, retrouve sa joie de vivre en tapant du ballon.

Le député-maire Philippe N auche et son adjoint Nicole Chaumont ont fait un tour des écoles. Ici la cour du Pont Cardinal avec le directeur de la maternelleJour de rentrée aussi pour le député-maire et son adjointe chargée de l'enseignement qui font le tour de quelques écoles. L'occasion de prendre le pouls de cette reprise et de constater d'autres travaux réalisés par la Ville dans les établissements (une visite d'avant rentrée a déjà eu lieu vendredi dernier). En maternelle Marie Curie, des sanitaires tout neufs. A la maternelle du Pont Cardinal, une cour entièrement réaménagée: "L'aménagement offre plus de surface de jeu", se félicite le directeur Christian Coudert. La réfection est toujours en cours: "Des plantations seront faites à l'automne et les murs seront restaurés dans le courant de l'année", annoncent les élus.

L'école primaire Paul de Salvandy entièrement équipé en tableau numériqueLa visite se termine par l'école primaire Paul de Salvandy, première à être entièrement équipée numérique et internet. Ici le TBI (Tableau blanc interactif) règne en maître dans toutes les classes. "C'est un plus pédagogique évident, notamment avec toutes les possibilités qu'offre internet", explique le directeur François Clauzel aux deux élus qui s'essaient à l'exercice. L'enseignant utilise cet équipement depuis un an: "Au début, il y a une curiosité naturelle des élèves, mais ça ne change pas leur comportement individuel au travail, attentif ou non", a-t-il constaté. La Ville a fait de gros efforts pour mettre en place ces supports novateurs: 63% des écoles primaires en sont équipées. Toutes le seront pour la rentrée 2013. A Paul de Salvandy, il a aussi été question du plan de restructuration du restaurant scolaire et du plateau de sport. Des devoirs à remplir à l'horizon 2014.

Et partout, les élèves sont à peine rentrés que l'on refait déjà les comptes. "C'est très chargé en grande section avec 25 élèves dans la classe", explique la directrice de la maternelle Marie Curie. Elle a fait son total : 85 élèves. "Bien plus que les 73 annoncés", remarque Nicole Chaumont qui rectifie son tableau récapitulatif. L'inspection académique aura fait de même de son côté et devrait se prononcer dans l'après-midi.

Ouais moi ça va la rentrée

Seul en pleurs

Victor ne pleurera pasJour de rentrée

Si ce n'est toi c'est donc ton frère


les vélos dans la cour