Actualités

Vos sorties de la semaine

  • Publié le 26/11/2012 à 06:20
  • Par Marie Christine MALSOUTE

MARDI 27 NOVEMBRE




  • Projection. Abracadabra à 10h à Brive au centre Raoul Dautry. Dans le cadre du Mois du documentaire. Le film de Philippe Decouflé: un film déséquilibré sur l'équilibre, pour renverser les perspectives et tordre les lignes droites. Un spectacle à tiroirs qui mêle la danse, les projections d’images et la musique live pour nous présenter une série d’expériences ayant pour thème le cinéma, le cadre, la décomposition du mouvement, l’illusion, la fragilité du corps humain et la réflexion. Un essai, donc, tout en désordre, où les danseurs se font lettres, loupiotes articulées et, comme sur scène, où les angles de vision démultipliés jouent allégrement sur l’illusion. Outre la danse, l’autre passion de Philippe Decouflé est l’image animée, truquée, avec des fééries à la Méliès. Son idée: faire un film déséquilibré sur l’équilibre, pour "renverser les perspectives et tordre les lignes droites". Abracadabra développe l’idée de fantasmagorie déjà traitée dans Shazam! Durée: 1 heure. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.48.





  • Concert Debussy à 18h30 à Brive à l'auditorium Francis Poulenc. Avec la soprano Maëlle Vivares et la pianiste Anne-Fleur Boulesteix. Entrée: 8 euros. Infos et billetterie au 05.55.18.17.91.



  • Projection. Etre là à 20h30 à Brive au cinéma Rex. En présence du réalisateur Régis Sauder, dans le cadre du Mois du documentaire. Elles sont psychiatres, infirmières ou ergothérapeutes à la maison d’arrêt des Baumettes à Marseille et reçoivent des détenus devenus patients le temps du soin. Elles sont là pour aider des hommes en souffrance, fussent-ils incarcérés. Être là, c’est rejoindre cet espace unique, celui de l’écoute, une poche d’air derrière les murs de la prison. Son existence est conditionnée par la détermination des soignants à continuer de venir pratiquer la psychiatrie ici… à quel prix? Sophie travaille là depuis dix ans et questionne aujourd’hui sa place en prison, la possibilité d’y accomplir son métier de psychiatre, véritable acte de résistance. Elle convoque les souvenirs de ces années d’enfermement pour faire un choix: continuer à être là, ou partir? Durée environ 1 heure. Infos au 05.62.27.02.05.



************


MERCREDI 28 NOVEMBRE




  • Projection et atelier. Le grand cirque de Calder à 14h à Brive au cinéma Rex. Un film de 40 min dans le cadre du Mois du documentaire. Avec autour du film, un ciné-goûter et un atelier de création de personnages à la manière de Calder. Le Grand Cirque Calder 1927, c’est comme son nom ne l’indique pas, un cirque miniature. Ce "film de copain" de Jean Painlevé est le premier tourné sur le célèbre cirque que Calder fabrique à Paris entre 1926 et 1931. C’est aussi le plus complet avec un total de vingt-huit attractions. Painlevé veut donner du cirque "la vision d’un spectateur, moyennement placé", d’où économie de gros plans, de mouvements de caméra. Peu orthodoxe, ce parti pris de tourner un "document" brut n’a pas toujours été compris à l’époque. Entrée: 5 euros. Infos au 05.62.27.02.05.



  • Projection. Blanche-Neige en prison à 18h à Brive à la médiathèque. Présentée par Isabelle Nieuvalle dans le cadre du Mois du documentaire. Claire Durand-Drouhin, danseuse et chorégraphe, anime un atelier de danse au quartier femmes du centre de détention de Poitiers-Vivonne. Dans la cour de la prison, en plein soleil, un groupe de femmes profite de cet espace de liberté inattendu. 10 jours de danse, dans une ambiance détendue, parfois festive, parfois plus lourde lorsque des confidences apparaissent. 10 jours de partage avec des femmes qui nous révèlent les variations infinies entre la gravité de l’existence et la légèreté de la vie. Ce film met en avant la réalité des femmes qui participent à un atelier, une réalité crue et poignante, une vitalité étonnante. Une vision étonnante de la prison. Durée: 52 minutes. Enrée libre. Infos au 05.55.18.17.67.



  • Dégustation musicale du gourmet corrézien à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78.



  • Théâtre. Britannicus à 19h à Tulle au Théâtre des Sept collines. Avec le Théâtre de la Bardane. Une mise en scène élégante et vigoureuse qui restitue de Racine la beauté de sa langue et la vision perspicace d'une ascension au pouvoir. Le plateau exposé aux regards est déjà éloquent: la forte pente sera sportive! Planté au milieu le fauteuil un peu avachi en cuir fauve figure un raccourci de trône. Dès le premier jaillissement de la ligne d’acteurs au haut du plateau et leur défer­lement dansé jusqu’à nous, nous savons que le langage des corps se fera tout aussi puissant que celui de Ra­cine. La mise en scène de Françoise Delrue dit très clairement que l’axe choisi dans Racine est le mensonge politique. Et cette lecture pertinente s’appuie sur une belle distribution où tous les acteurs conjuguent force et caractère avec sans doute une mention spéciale pour l’actrice interprète d’Agrippine (Murielle Colvez), voix chaude, corps long et énergique, jeu nuancé. Durée: 1 heure 50. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com. Egalement le lendemain jeudi 29 novembre à 20h30.


************


JEUDI 29 NOVEMBRE




  • Projection. Contes célestes à 10h à Brive au centre Raoul Dautry. Dans le cadre du Mois du documentaire. Petits contes pleins de fantaisie pour montrer aux enfants le monde dans lequel ils habitent avec le désir d’éveiller son sens de l’écologie. Le ciel en colère, Dans le désert, Entre ciel et mer, Les hauts sommets, Zone polluée et La ville folle. A chaque fois, l’horizon change: l’océan, une ville très peuplée, des sommets enneigés, le désert… L’idée est de parler du monde aux enfants en profitant de la force narrative des images avec la touche de fantaisie indispensable à leur plaisir et à l’essor de leur imaginaire. Les 6 contes sont proposés à la suite pour une durée totale de 25 min. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.48.





  • Concert sur le pouce. Opéra opérette de 12h30 à 13h15 à Brive, salle d’honneur de la mairie. Au programme: Offenbach, Masse, Wagner, Tchaikovsky, Puccini... Avec Laurent Bourreau (piano) et Thierry Lepeltier (ténor). Ces concerts sont proposés par la Ville dans le cadre de la politique des temps, en collaboration avec l’ensemble instrumental de Brive. Le temps d’une pause musicale à l’heure du déjeuner. D’ailleurs vous pouvez apporter votre en cas. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.15.16. Prochain concert sur le pouce jeudi 6 décembre avec British music, un trio hautbois, flûte et piano.



  • Projection. Abracadabra à 14h à Brive au centre Raoul Dautry. Dans le cadre du Mois du documentaire. Le film de Philippe Decouflé: un film déséquilibré sur l'équilibre, pour renverser les perspectives et tordre les lignes droites. Un essai, donc, tout en désordre, où les danseurs se font lettres, loupiotes articulées et, comme sur scène, où les angles de vision démultipliés jouent allégrement sur l’illusion. Outre la danse, l’autre passion de Philippe Decouflé est l’image animée, truquée, avec des fééries à la Méliès. Son idée : faire un film déséquilibré sur l’équilibre, pour "renverser les perspectives et tordre les lignes droites". Abracadabra développe l’idée de fantasmagorie déjà traitée dans Shazam!. Durée: 1 heure. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.48.



  • Apéro concert. L'amour anarchiste à 18h30 à Brive à l'auditorium Francis Poulenc. Miko Berger chante "l'amour anarchiste" de Gaston Couté, accompagnée au piano par Henriette Cassaing. Gaston Couté, dites vous?! Voilà une excellente occasion de découvrir ce poète maudit (1880-1911). Le centenaire de sa disparition, l'an dernier, n'a pas été marqué. Pas plus que ce "chardon de la chanson française" ne figure dans une quelconque anthologie de la poésie. A croire que ses vers trop rustres, même patoisants et peu coutumiers du "politiquement correct", ne sauraient s’accorder avec les pleins et les déliés des versificateurs reconnus et célébrés. De fait, il est et reste poète du peuple que seule la chanson, art populaire par essence, tire de l’oubli... En cela, Gaston Couté vit sa mort comme il a vécu sa vie. A la marge. Comme la mauvaise herbe qu’on arrache, qu’on fauche, qu’on empoisonne mais qui repousse, libre et indisciplinée, belle et forcément rebelle. Entrée: 8 euros. Infos et billetterie au conservatoire au 05.55.18.17.91.



  • Théâtre danse musique. Le quai des oubliés à 20h30 à Brive au théâtre municipal. Avec le Théâtre Dromesko. Mise en scène Igor. Chorégraphie Violeta Todó-Gonzále. Un théâtre d'acrobaties et de danse malicieux et tendre. Dans ce petit conte impressionniste, une poignée de voyageurs tournent, virevoltent et jouent à vivre sur un long quai de gare d’une ville oubliée... Portés par la musique du violoncelliste Revaz Matchabeli et dans une chorégraphie de Violeta Todo-Gonzalez, deux complices d'Igor que nous avons vus il y a peu dans Arrêtez le monde, je voudrais descendre, ils créent devant nous une fresque vivante et poétique. Durée: 1 heure. Jauge limitée, placement libre. Tarifs: 18 euros, en réduit 8 et 4 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com. Egalement le lendemain vendredi 30 novembre à 20h30.





  • Projection. Planète à vendre à 21h à Brive au cinéma Rex. Un film de 90 min réalisé par Alexis Marant et produit par Arte France. Dans le cadre du Mois du documentaire. Ces dernières années, plus de 80 millions d’hectares ont changé de mains. Les acquéreurs : des investisseurs soutenus par leurs gouvernements, voulant garantir la sécurité alimentaire de leur pays, ou des acteurs financiers à la recherche de placements juteux. Résultat: une ruée sans précédent vers les meilleures terres des pays pauvres. Pays qui ont connu des émeutes de la faim ou ont recours à l’aide internationale pour nourrir leurs peuples… La projection sera suivie d’un débat sur la question de l’accès au foncier pour les agriculteurs et de l’accaparement des terres dans le monde. Avec la participation d’Assiata Sawadogo, animatrice de l’ONG APIL (Burkina Faso) et de l’association Terre de Liens. Cette soirée est organisée par la MDH en partenariat avec l’association Terre de Liens, ATTAC, les Amis de la terre et Corrèze environnement. Elle s'inscrit également dans le cadre du Festival de films Alimenterre et le Mois de l’Economie Sociale et Solidaire. Entrée: 5 euros. Infos au 05.55.35.81.24.



  • Danse. De profundis à 20h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent. Avec la compagnie Pernette et en coproduction avec le Théâtre des 7 collines. Une pièce pour deux danseurs contemporains et trois plasticiens. "Visions de corps, de mouvements, de matières, de sources lumineuses, d'ambiances sonores; interrogations sur le sens profond de cette genèse, résistances… De Profundis est le fruit de cette confrontation entre artistes. Nous avons croisé et associé, au cours de longues soirées d'échanges, nos visions forcément différentes pour plus de richesse, d'ambiguïté… de profondeur au propos", explique Nathalie Pernette. Tarifs: 16 euros. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.



  • Théâtre. Britannicus à 19h à Tulle au Théâtre des Sept collines. Avec le Théâtre de la Bardane. Une mise en scène élégante et vigoureuse qui restitue de Racine la beauté de sa langue et la vision perspicace d'une ascension au pouvoir. Le plateau exposé aux regards est déjà éloquent: la forte pente sera sportive! Planté au milieu le fauteuil un peu avachi en cuir fauve figure un raccourci de trône. Un travail inventif sur les postures des corps, sur la vivacité ou la lenteur des trajectoires, le danger des escalades vient éclairer d’un jour plaisant cette constante contamination du mensonge ou de l’espionnage. Une chorégraphie discrète appuie sa dynamique au texte et le rehausse, pour notre plaisir. L’ironie déclenche chez les spectateurs des rires de connivence heureuse. Un soin attentif a été porté au respect du vers racinien, comme à la perception du sens; le phrasé musical épouse un souffle entrainant et restitue l’acuité d’un propos d’aujourd’hui. Durée: 1 heure 50. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.


************


VENDREDI 30 NOVEMBRE




  • Projection. Pascual Gallo, Flamenco à 18h à Brive à a médiathèque. Présenté par Michel Toutain, réalisateur du film, dans le cadre du Mois du documentaire. D'origine andalouse, fixé en Aquitaine du côté de Biarritz, Pascual Gallo est considéré comme l'un des meilleurs guitaristes flamenco actuels. En 30 années d’une pratique assidue de la guitare, il a rencontré et travaillé avec les plus grands noms du flamenco. Il a également peaufiné la richesse de son jeu dans la fréquentation du milieu gitan. Paco de Lucia qui apparait dans le documentaire, dit de lui: "C’est un guitariste d’une énorme sensibilité, un grand musicien doté d’une technique admirable. Personne ne pourrait dire, l’entendant, qu’il est natif de France. On jurerait un Sévillan." Un reportage de 52 mn produit par France 3. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.67.





  • Théâtre danse musique. Le quai des oubliés à 20h30 à Brive au théâtre municipal. Avec le Théâtre Dromesko. Mise en scène Igor. Chorégraphie Violeta Todó-Gonzále. Un théâtre d'acrobaties et de danse malicieux et tendre. Dans ce petit conte impressionniste, une poignée de voyageurs tournent, virevoltent et jouent à vivre sur un long quai de gare d’une ville oubliée... Pour Igor, "La valse des trains ne les concerne plus. Les rails parallèles ne se rejoignent qu'à l'infini. Ce n'est pas grave. Ils sont déjà beaucoup plus loin." Durée: 1 heure. Jauge limitée, placement libre. Tarifs: 18 euros, en réduit 8 et 4 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.



  • Soirée surprise à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. Session acoustique musique irlandaise. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78.



  • Musiques actuelles à 20h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent. The Jim Jones Revue (garage rock, Angleterre) et Parlor Snakes (rock’n’roll, France Etats-Unis). The Jim Jones Revue, c’est du rock’n’roll, du pur et dur. Un rock ultra vintage. Avec leurs chansons hystériques, fulgurantes, supersoniques, The Jim Jones Revue s’impose comme le meilleur groupe de rock’n’roll puriste du moment. Parlor Snakes est un combo franco américain résidant à Paris. Le son est primitif, envoûtant et sensuel. Le groupe emprunte au blues hypnothique de John Lee Hooker, au rockabilly des Cramps, au punk lyrique de Patti Smith, et n'a de cesse de faire évoluer ses compositions originales, qui frôlent parfois l'indie. Tarifs: 15 euros sur place, 12 en location. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.






  • Musique classique. Piano à quatre mains Mayumi Kameda et Jean-Jacques Balet à 21h à Sarlat au centre culturel. Complices sur un même clavier, les pianistes Mayumi Kameda et Jean Jacques Balet joueront à quatre mains un programme mêlant des pièces d'Igor Stravinsky, Franz Schubert et Robert Schumann. Au programme: Robert Schumann, Franz Schubert, Hans Huber, Igor Strawinsky. Placement assis numéroté. Cette soirée est programmée par le Lions Club de Sarlat. Tarifs: 18 et 10 euros. Infos au 05.53.31.09.49 et sur sarlat.fr.


************


SAMEDI 1er DECEMBRE




  • Opéra. La clémence de Titus à 18h55 à Brive au cinéma Le Rex, bd Kœnig. En direct du Metropolitan opera de New-York et en haute définition. Retransmission sous titrée en français. Le dernier chef-d'œuvre lyrique de Mozart qui dresse le portrait d'un homme de pouvoir, Titus, confronté aux trahisons de son entourage. Cet opéra aborde le thème de la clémence sous ses différents aspects: le désir de justice, le sentiment intime, les affinités... et fait, en définitive, triompher le pardon sur fond de mélancolie sotto voce. Cette dernière œuvre du génie de Vienne constitue un testament d'esthète, mais aussi d'humain et d'humaniste. Durée: 3 heures 13. Tarif: 25 euros. Cocktail, boisson chaude et petits gâteaux sont offerts à l’entracte. Infos au 05.55.23.29.01 et sur cinemarex.org.



  • Daguerre en concert à 20h30 à Brive à l'auditorium Francis Poulenc. A l’âge de 20 ans, Daguerre fait ses premiers pas d’auteur compositeur avec le groupe de rock Les veilleurs de nuit. Six cents concerts, trois albums et dix années plus tard il se sépare du groupe pour retourner dans son pays basque natal. Fort de son expérience et de toutes ces rencontres, Daguerre compose Mandragore, un quatrième album sorti le 16 avril dernier. Il travaille aussi sur plusieurs autres projets de spectacle en collaboration avec Francis Cabrel et assure des ateliers d’écriture avec l’association Voix du Sud. En première partie Sébastien Lanza  et les troisièmes des collèges Jean Moulin et Georges Cabanis qui ont participé à l’atelier chanson au cours de la semaine précédant le concert. Tarifs: 8 et 4 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.





  • Chant choral. Conte musical de Noël à 20h30, salle des fêtes de Saint-Pantaléon de Larche. Un thème de saison pour le chœur régional de la Vézère et la chorale de Beaulieu réunis pour ce concert. Le chœur régional de la Vézère est dirigé par François Terrieux et la chorale de Beaulieu par Dominique Monestié. Entrée: 10 euros.



  • Concert. Blankass et Boogers à 20h30 à Chanteix à la Boîte à zinc. Vingt ans après la création du groupe et six ans après la sortie de leur dernier album studio, les Blankass sont de retour. Dans leur nouvel opus Les Chevals, ils y explorent de nouveaux horizons et nous offrent une musique sans concession, pleine de revendications… au programme des guitares rock, de l’accordéon, des refrains entraînants… Bref, un retour au grand galop! Et en première partie, Boogers. Sous sa chevelure hirsute et sa barbe sauvageonne se cache un trublion loufoque qui bidouille ses compos en solo avec les quelques instruments qui lui passent sous la main.Entrée: 19 et 15 euros. Infos au 05.55.27.95 81 et sur le site tuberculture.fr.



************


DIMANCHE 2 DECEMBRE




  • Concert des Petits Chanteurs de Saint-Marc à 16h à Brive en l'église des Rosiers. Ces Petits chanteurs de Saint-Marc sont les voix du film Les Choristes. Cette maîtrise a été fondée en 1986. Ce chœur est un ensemble mixte composé de 75 à 80 enfants âgés de 10 à 15 ans scolarisés au collège Saint-Marc à Lyon. Grâce au succès formidable du film de Christophe Baratier, Nicolas Porte et sa chorale se retrouvent projetés sur le devant de la scène, et deviennent une référence dans le milieu de la chorale en France. Cette chorale excelle tant dans le chant grégorien que dans l'interprétation des plus belles chansons françaises. Ce concert sera composé de chants religieux, Noëls français et du monde et bien sur les chants du fameux film.


************


LES EXPOS A VOIR





  • Mazik manège à Brive au centre socioculturel municipal Jacques Cartier. Cette exposition invite ses visiteurs à découvrir en exclusivité mondiale le dernier livre des Ateliers Art terre Mazik Manège. Ce livre d’histoire pour enfants fait partir à la rencontre d’une troupe de 8 zoziaux à plumes métalliques qui vont s'employer à redonner vie au vieux carrousel de leur ville. Le centre expose différentes sculptures et tirages photos du livre notamment, en clou de l'expo, le véritable manège du livre en compagnie de ses 8 zoziaux. Animations sur rendez-vous pour les scolaires. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.86.34.60. Jusqu'au 7 décembre.



  • Pierre Benoît à la médiathèque de Brive. Dans le cadre du cinquantenaire de la mort de l'écrivain (1886-1962). On lui doit une quarantaine de romans parmi lesquels Koenigsmark, L'Atlantide, Mademoiselle de La Ferté, La Châtelaine du Liban, Le roi des lépreux... Ses œuvres se sont vendues à plusieurs millions d'exemplaires. Grand voyageur, reporter passionné, il a fait rêver des générations de lecteurs avec ses romans flamboyants. A jean Cocteau qui lui fit remarquer un jour qu'il avait "le génie de l'imprévu", cet écrivain prolixe répondit que "le devoir du romancier, c'est d'être de son temps". Le 20e siècle et ses soubresauts lui donnèrent, ô combien, l'occasion d'être ce romancier paradoxal revendiquant une vie faite "d'absence d'unité, d'expérience et de rêverie". Membre de l'Académie française et auteur de plus de 40 romans, Perre Benoir a séjourné une vingtaine d'années à Saint-Céré. Entrée libre. Ouvert du lundi au samedi inclus de 10h à 12h et de 14h à 18h. Plus d’infos au 05.55.18.17.57. Jusqu'au 1er décembre.



  • Sikasso au musée Labenche. Dans la salle d'exposition temporaire. L'expo débute ce vendredi 19 octobre. Le musée Labenche et la chapelle Saint-Libéral rendent conjointement hommage à Sikasso, ville du Mali, jumelée avec Brive, un jumelage coopération qui plus est. A partir des grandes étapes de la vie d'un Sénoufo, depuis sa naissance jusqu'à son décès, l'exposition au musée présente la richesse de la culture sénoufo. Grâce à de nombreux prêts et au fond d'éthnographie étrangère conservé dans ses collections, le musée propose un parcours parmi les sociétés d'initiation, les rituels ancestraux et la mythologie opulente qui caractérise ce peuple. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h30 à 12h et de 13h30 à 18h. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.79. Jusqu'au 31 décembre.



  • Sikasso à la chapelle Saint-Libéral. Le musée Labenche et la chapelle Saint-Libéral rendent conjointement hommage à partir de ce vendredi 19 octobre à Sikasso, ville du Mali, jumelée avec Brive. Cette partie d'exposition présente un ensemble de photos de la ville, son patrimoine, ses habitants. Entrée gratuite. Tous les jours sauf lundi de 10h à 18h et dimanche de 15h à 18h. Jusqu’au 31 décembre.



  • Dignité à la mairie de Malemort. Pour sa traditionnelle expo-vente, l'antenne briviste  d'Amnesty international présente l'exposition remarquable Dignité, réalisée par le collectif de photographes de l'Oeil public sur 5 pays (Inde, Macédoine, Nigéria, Egypte, Mexique) sur le thème de la dignité humaine. De quoi créer du lien et sensibiliser le public. Infos au 05.55.86.85.89. Jusqu'au 11 décembre.




  • Un chef d'œuvre de l'art médiéval au musée du cloître de Tulle. La châsse de la crucifixion est un reliquaire en émail champlevé entre dans les collections du musée qui propose de découvrir de témoignage exceptionnel de l'émaillerie limousine du 13e siècle. Cette châsse, classée Monument historique en 1891, se trouvait dans l’église Saint-Pierre au moment de son classement. La propriété en fut attribuée à la Ville de Tulle. Longtemps conservée par le presbytère, elle n’a jamais rejoint les collections du musée du cloître. Elle avait été mise à l’abri dans un coffre à la banque de France puis vers 1995, déposée provisoirement au musée des Beaux-arts de Limoges par les Monuments historiques. Cette pièce exceptionnelle a été restituée à Tulle le 3 juillet dernier. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.91.05. Jusqu'en janvier 2013.



  • Op art. Victor Vasarely à Sarran au musée Jacques Chirac. Les œuvres présentées sont issues d'un portfolio imprimé en trente exemplaires par les éditions Esselier en 1969. Il a été offert à Jacques Chirac, alors premier ministre, lors de l'inauguration de la fondation Vasarely à Aix-en-Provence. Les œuvres illustrent le Discours sur la Méthode pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences du philosophe Descartes. Projection d'un documentaire sur Victor Vasarely et l'art optique à l'auditorium du musée. Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Tarifs: 4 à 2,50 euros. Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentjchirac.fr. Jusqu'au 31 mai 2013.