Actualités

Que d’histoires pour les jeunes !

  • Publié le 09/11/2012 à 11:19
  • Par Marie Christine MALSOUTE


La foire du livre n'oublie pas ses plus jeunes lecteurs. Des histoires et des contes leur sont proposés sur le lieu même de la manifestation, à l'espace jeune public, tout au long de ces trois jours, mais aussi aujourd'hui à travers la ville, à la médiathèque et à la bibliothèque des Chapélies.



Traditionnellement, ce sont les scolaires qui ouvrent la foire du livre de Brive. Mais vacances obligent, cette année, ce sont les enfants des centres de loisirs de Brive et de son bassin à qui revient cet honneur. Dès l'ouverture de la manifestation, ils ont été accueillis sous la halle Georges Brassens pour assister aux lectures de contes. C'est Stéphanie Fleury qui a ouvert le bal avec son Arbre de vie. Des histoires d'aujourd'hui ou d'hier, d'ici ou d'ailleurs, qui vont rythmer cette 31e édition.

Les contes se succèdent aussi, aujourd'hui seulement, à la médiathèque comme à la bibliothèque des Chapélies. Des lieux plus intimistes. Le coin lecture s'est fait pénombre à la médiathèque, imposant naturellement le calme aux enfants. La conteuse Hawa Berthe, toute de bogolan vêtue, leur offre un autre univers et les emporte dans ces histoires qu'elle a entendus durant son enfance. Des noms inconnus, un phrasé savoureux, des histoires sur les animaux de la brousse, le pouvoir des rois, les relations entre les hommes et les bêtes sauvages... Bref, des fables de la Fontaine à la sauce africaine. Et les enfants en redemande en répondant Namou (j'écoute en bambara) dès que la conteuse entame Ziri (il était une fois). Vous pourrez encore entendre Hawa Berthe cet après seulement sur la foire. Vous entendrez aussi d'étranges récits plus captivants les uns que les autres: L'île crocodile, L'arbre de vie, Toc, toc, toc, y'a quelqu'un dans ma valise, Arpan et le coffre magique... Les enfants eux sont visiblement ravis, suspendus aux lèvres des conteurs qui exagèrent traits et gestes de leurs personnages, font durer le suspense devant les yeux écarquillés des petits comme des bien plus grands. Magie de la lecture.

************


Sur ce sujet, vous pouvez également consulter nos autres articles: