Actualités

Les 24 heures de Brive déménagent

  • Publié le 05/02/2013 à 15:19
  • Par Marie Christine MALSOUTE


Les 24 heures de Brive auront bien lieu en 2013, non pas sur la Guierle, comme habituellement, du fait des travaux de réhabilitation de la salle Brassens, mais sur le complexe sportif du stadium. Rendez-vous pour cette 12e édition lors du week-end de la Pentecôte, dimanche 19 et 20 mai. Les inscriptions sont déjà ouvertes sur le site.



Ce n'est pourtant pas faute d'avoir répété depuis des années que l'attrait de ces 24 heures brivistes résidait en grande partie dans son "agréable décor verdoyant au cœur même de la ville". Un cadre certes plus "bucolique" que la piste d'athlétisme et le tour des tribunes du stadium. Le changement de lieu n'a pas l'air de perturber l'impassible président du PBAC 19, le Pays de Brive athlétique club, organisateur de l'événement annuel. "Le circuit sera peut-être moins agréable mais plus facile car tout plat, contrairement à celui de la Guierle qui présente un léger dénivelé", argumente Bernard Continsouzas. Une configuration qui pourrait "faciliter les chronos", le terme est mal choisi puisqu'ici compte le nombre de kilomètres parcourus en 24 heures. "Il faudra aussi qu'il y ait de bonnes conditions météo: pas trop chaud en journée, pas trop froid la nuit. Ce sera alors l'opportunité d'augmenter les performances."

Pour le président, ces travaux de rénovation de la salle Brassens ont le mérite de tester une nouvelle configuration qui présente quelques avantages. "Le circuit se déroule à l'intérieur d'un milieu sécurisé et la salle Derichebourg offre une meilleure configuration. Et il y aura des douches à l'arrivée." Dans la balance des "plus" et des "moins", il faudra donc tirer le bilan après l'épreuve. C'est bien évidemment le point de vue des coureurs qui va primer dans l'histoire. Toujours est-il qu'à quatre mois de l'épreuve, les candidats ont déjà commencé à s'inscrire en ligne. Certes, moins rapidement que les années précédentes. "Moitié moins, mais c'est une tendance nationale", relativise Bernard Continsouzas. Ajoutez à cela quelques petits soucis sur le site internet... D'autant que les coureurs préfèrent souvent attendre pour s'engager. "Personne n'est à l'abri d'un imprévu ou d'une blessure! Ils ne savent pas qu'en cas de désistement, au moins 8 jours avant, nous les remboursons et ce quelque soit le motif. Ce qui ne se fait pas sur la plupart des circuits", précise le président. A bon entendeur...

Infos et inscriptions sur le site 24h-brive.fr.