Actualités

Une plateforme de dépose des scolaires en projet

  • Publié le 27/02/2013 à 14:17
  • Par Olivier SOULIÉ


Le conseil de quartier Grand Centre s'est réuni. Plusieurs sujets ont été abordés, dont celui d'un projet de plateforme de dépose des scolaires dans le quartier des lycées.

Lors du dernier conseil de quartier Grand Centre, présidé par l'adjoint au maire Philippe Lescure, Jean-Claude Farges, vice-président de l'Agglo de Brive en charge des transports, est venu expliquer le projet de plateforme de dépose des scolaires.

"Dans le cadre du Plan de déplacement urbain, une action prévoyait la mise en place d’une plateforme de dépose des scolaires afin d’assurer une meilleure fluidité de rotation des cars et garantir un cheminement piéton sûr pour les scolaires", a-t-il expliqué aux conseillers de quartier.



Repéré dès l'arrivée aux affaires de l'actuelle majorité, un terrain jouxtant la rue Romain-Rolland et qui accueillait les anciennes serres Casadéï, a finalement été acheté, "après des années de discussions avec la propriétaire et ses enfants". Un accord qui satisfait pleinement le représentant de l'Agglo, et qui permet d'envisager une mise en place concrète de la plateforme de dépose, toute proche des lycées Danton, Cabanis et Bossuet, dans les années à venir. La concertation, déjà ancienne, avec les chefs d'établissements, les transporteurs et les riverains, devrait permettre à chacun de s'exprimer sur les modalités pratiques de la mise en œuvre du projet.



Cette plateforme a vocation à répondre, aux heures de pointe du matin et du soir, à la dépose et l’embarquement des jeunes dans les transports collectifs, scolaires bien sûr mais aussi réguliers. Elle devrait également accueillir un parking, qui pourrait être destiné au personnel de Cabanis qui n'en a pas à l'heure actuelle.

Autre point crucial qui sera enfin résolu: la sécurité des jeunes aux abords des lycées, notamment à Cabanis. "C'est un miracle qu'il n'y ait pas eu d'accidents mortels à cet endroit", lâchera même Jean-Claude Farges, car, "là où sont actuellement déposés les élèves, on constate un conflit d’usage entre transports collectifs, piétons et autres modes de transport".

Quant à la grande maison qui se trouve sur le terrain concerné, l'Agglo souhaiterait pouvoir la vendre. Une réflexion est menée sur le devenir possible de cette grande bâtisse, et toutes les pistes seront étudiées.

Les conseillers de quartier Grand Centre ont également été informés de l'avancée de plusieurs dossiers, notamment:

  • Les travaux autour de la collégiale: présentés par Philippe Lescure en l'absence des représentants de Territoires 19 excusés, ces travaux se poursuivent actuellement à l'arrière de la collégiale, et ceci jusqu'au 22 mars. Les travaux de la place Latreille interviendront du 28 mars à fin avril.

  • L'aménagement du quartier Zola: 25 logements vont être créés (travaux de juin 2013 à novembre 2014) à côté du parking qui aura une capacité de 44 places (hors places destinées aux habitants des 25 logements qui, elles, seront sous l'immeuble). L'avenue restera en double sens de circulation, les trottoirs seront mis aux normes accessibilité, des zones 30 seront créées pour éviter les accidents sur une voie d'une largeur très relative et des places 20 minutes verront le jour. Une réunion publique a lieu sur le sujet vendredi 8 mars à 19h à l'école Paul de Salvandy.


En fin de réunion, Christophe Chastanet, conseiller de quartier mais également avocat, a informé l'assistance de la création d'une association de défense du TGI de Brive . L'association organisera une manifestation le 8 mars, à Brive puis à Tulle.

Philippe Lescure a indiqué que la position à défendre était "à l'évidence celle de la présence de deux TGI, à Brive et à Tulle", soutenant ainsi une proposition formulée conjointement par les maires de Brive et de Tulle.