Actualités

Vos sorties de la semaine

  • Publié le 08/04/2013 à 06:00
  • Par Marie Christine MALSOUTE

LUNDI 8 AVRIL






  • Musique. Les folies concertantes à 20h30 à Limoges au CCM Jean-Gagnant. Avec l'orchestre de chambre Nouvelle Europe sous la direction de Nicolas Krauze, dans le cadre de la saison de la fondation La Borie en Limousin. Tchaïkovski, Saint-Saëns, De Falla, Bizet et autres surprises. Un programme très divers, entre le 19e et le 20e siècles traversant les styles dans une sorte de jeu de chaises musicales où les musiciens passent à tour de rôle de tuttistes à solistes. Du Rondo capriccioso de Saint-Saëns au Carmen de Bizet, de l’Élégie de Fauré aux Danses hongroises de Brahms, un tourbillon concertant de musiques, jouées ici, avec toute la passion que mettent les jeunes musiciens de l’Orchestre de Chambre Nouvelle Europe à relire, avec toute l’exigence qui les caractérise, ce qu’il est convenu d’appeler des "pages immortelles". Cette formation créée en 2002, à la frontière entre musique de chambre et orchestre, rassemble de jeunes musiciens européens, partageant une approche musicale et une exigence technique exceptionnelles. Tarifs: 19, 15 et 5 euros. Rencontre avec les artistes à l'issue du concert. Infos au 05.55.31.84.84 et sur le site fondationlaborie.com.



************


MARDI 9 AVRIL





  • Conférence lecture de poèmes. Le cri de l'art à 20h30 à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle. Une rencontre animée par Marie-France Reboul, enseignante-chercheur, et le comédien Claude Crétient qui lira des poèmes écrits par des déportés. Décrire et dire le monde concentrationnaire à travers des dessins projetés et des poèmes lus, tous faits dans les camps de Buchenwald et Dora, c’est rappeler que les déportés par le biais de l’art sont restés des hommes. Leur souffrance a fait monter en eux un chant d’espoir… ils étaient tous des hommes libres qui, dans le malheur, se seront rapprochés de la clarté du monde écrit le poète déporté André Verdet qui a recueilli et publié ces poèmes dans une Anthologie des poèmes de Buchenwald. Une soirée proposée par l’association Buchenwald-Dora et le musée Edmond-Michelet dans le cadre de l'exposition L'internement en Limousin 1940-1944, présentée au centre jusqu'au 20 avril. Durée: 1 heure 15. Entrée libre. Infos au 05.55.74.06.08.



  • Conférence. Les hirondelles à 19h à Tulle au centre culturel. Une rencontre proposée par la LPO Corrèze, Ligue de protection des oiseaux. Messagère du printemps, l'hirondelle a un capital de sympathie important. Ce qui n'empêche ses effectifs de diminuer d'année en année. L'enquête Hirondelles 2012-2013 permettra d'avoir une représentation géographique de la répartition des colonies et de leur nombre. Entrée libre. Infos au 06.24.97.04.49 et sur correze.lpo.fr.




  • Danse. Sors à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Une création de la compagnie Pedro Pauwels d'après  le mythique solo La Danse de la sorcière de Mary Wigman, célèbre pionnière de la danse expressionniste allemande. Pedro Pauwels relance un projet à auteurs multiples, dont il sera l’interprète. Ce projet marque la poursuite de la recherche autour de l’interprétation que Pedro Pauwels a initiée avec Cygn etc... "Sors" comme "sort" qu’on jette, et aussi "sors de toi-même" la puissance qui vient des ténèbres. Les quatre chorégraphes qui ont participé à cette création, Carlotta Ikeda, Josef Nadj, Robyn Orlin et Jerôme Thomas, sont ainsi les inspirateurs, ainsi que Pedro Pauwels lui-même, de cette suite de sortilèges. Durée: 50 min. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.



************


MERCREDI 10 AVRIL




  • Ciné goûter. Maison sucrée, jardin salé à 14h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. A partir de 3 ans. Un programme de 6 courts métrages pour découvrir le petit monde du jardin et de la maison: Douce rêverie, Limaçon et caricoles, La maison, Petit frère, Carotte au théâtre, Carotte à la plage. Force des différents scénarios, imagination débridée des auteurs, maîtrise des techniques d'animation, humour contribuent à la malice et au charme de ce joli programme de films à croquer. Durée: 42 min. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.23.20.01 et sur cinemarex.org.




  • Théâtre et musique. Moby Dick ou le songe chaviré à 15h30 et 19h à Tulle aux Lendemains qui chantent. Création théâtrale et musicale à partir de 7 ans. Porté par l’association Lost in Traditions, Moby Dick est un 
projet de spectacle musical à destination du jeune public. Quand une équipe 
artistique "terrienne", qui a reçu en héritage les musiques montagneuses
du Massif central, décide de faire sa valise et de s’embarquer sur les mers à
travers une œuvre aussi magistrale que Moby Dick de Melville, la tentation
est grande de reconstruire une illustration musicale réaliste du roman à
destination des plus jeunes d’entre nous.

Pourtant Moby Dick n’est pas une de ces simples légendes marines qui
traversent les âges. L'œuvre contient tout
 un pan mystérieux, symbolique et infiniment plus complexe qu’une simple 
histoire de voyage marin. Ainsi le travail de compositions arbore ici
l’ambition d’inventer une nouvelle trame musicale dramaturgique. Tarif uniques 5 euros. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.



************


JEUDI 11 AVRIL




  • Concert sur le pouce. Quintette de Schumann de 12h30 à 13h15 à Brive, salle d’honneur de la mairie. Musique romantique allemande pour le quatuor Les cordes sans cibles accompagné au piano par Laurent Bourreau: Jan Picarda et Christel Peyre (violons), Jean-Pierre Raillat (alto) et Delphine Cheney (violoncelle). Ces concerts sont proposés par la Ville dans le cadre de la politique des temps, en collaboration avec l’ensemble instrumental de Brive. Le temps d’une pause musicale à l’heure du déjeuner. D’ailleurs vous pouvez apporter votre en cas. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.15.16. Prochain concert sur le pouce jeudi 16 mai, De Sweelinck à Carulli, guitares et orgue.




  • Opéra. Don Carlo à 14h et 18h à Brive au cinéma CGR. En direct du Royal opera house de Londres. L'œuvre de Giuseppe Verdi. Don Carlo, prince héritier du trône d'Espagne et Elisabeth de Valois se sont aimés dès le premier regard. Mais cet amour est impossible car Philippe II, roi d'Espagne et père de Carlo, a jeté son dévolu sur Elisabeth et l'épouse. Carlo est désespéré. Il est toujours amoureux d'Elisabeth mais celle-ci a trop le sens du devoir pour répondre à ses déclarations... Durée: 4 heures 25. Tarifs: 18 et 14 euros. Infos au 0.892.688.588 et sur cgrcinema.fr/brive. Egalement le lendemain vendredi 12 avril à 16h et 20h.








  • Soirée DJ Thomas F à partir de 19h à Brive au bar Le Dix neuf cent, 14 bd Puyblanc. Infos au 05.55.74.18.64.




  • Musique. Autre voyage. Jean-Marie Machado/Andy Sheppard à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Pour son troisième rendez-vous de la saison, Jean-Marie Ma­chado invite le saxophoniste Andy Sheppard, l’un des jazz­men britanniques les plus en vue sur les scènes européennes. Avec lyrisme, sans complaisance aucune, ils pénètrent dans les musiques de Ravel, Poulenc ou encore Debussy. Un souci de précision, de justesse, de qualité du son anime les deux inter­prêtes dans ce mariage inattendu. Saxo et piano mêlent leurs harmoniques et conjuguent leurs envolées. Sur cette écriture française de l’époque impressionniste, le duo peint avec une fluidité toujours renouvelée et nourrie, une œuvre originale et fidèle. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.





  • Comédie. Ils s'aiment à 21h à Saint-Mexant à L'atelier des artistes. La comédie mythique de Muriel Robin et Pierre Palmade. Avec Charlotte Marcoueille et Frederic Brossard. C'est l'histoire d'un couple, qui à lui seul les représente tous. Un couple typiquement moderne, un homme et une femme pas toujours d'accord, pas toujours fidèles, pas toujours objectifs et pas toujours de bonne foi. De l'euphorie du mariage jusqu'au jour où l'on n'a plus rien à se dire, en passant par les disputes, les mensonges et les tromperies, voici les épisodes de la vie quotidienne de ce duo qui pense que deux, c'est beaucoup finalement. Toute ressemblance avec des personnes existantes ne serait que pure coïncidence. Préparez vos mâchoires pour plus d'une heure de fou-rire. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Egalement vendredi 12 et samedi 13 avril à 21h.



************


VENDREDI 12 AVRIL




  • Opéra. Don Carlo à 16h et 20h à Brive au cinéma CGR. En direct du Royal opera house de Londres. L'œuvre de Giuseppe Verdi. Don Carlo, prince héritier du trône d'Espagne et Elisabeth de Valois se sont aimés dès le premier regard. Mais cet amour est impossible car Philippe II, roi d'Espagne et père de Carlo, a jeté son dévolu sur Elisabeth et l'épouse. Carlo est désespéré. Il est toujours amoureux d'Elisabeth mais celle-ci a trop le sens du devoir pour répondre à ses déclarations... Durée: 4 heures 25. Tarifs: 18 et 14 euros. Infos au 0.892.688.588 et sur cgrcinema.fr/brive.



  • Théâtre. La comédie Françoise à 20h30 à Brive au Théâtre des Gavroches, 3 rue Viallatoux. Ils s'aiment. Mais pour Françoise, ça n'est pas simple. Notamment à cause de son penchant pour l'auto-effacement. Sentant que celui-ci la tire vers un avenir plus sombre, elle a décidé de quitter la gomme pour le crayon. Elle voudrait se faire comprendre, se faire aimer, donner du sens... Durée: 1 heure. Entrée: 10 et 7 euros. Infos au 05.55.18.91.71 et sur letheatregavroches.free.fr. Egalement samedi 13 avril à 20h30.



  • Théâtre. La Fêlure à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. De Francis Scott Fitzgerald avec le Théâtre du Paradoxe. Construite comme une expérience littéraire, la vie de Francis Scott Fitzgerald est peut-être son oeuvre la plus réussie et la plus tragique. La Fêlure écrite en 1935 est le bilan de la vie de cet homme, mort en 1940 à seulement 44 ans. Qu’est-ce que cette fêlure? On pourrait croire, à lire sa biographie, qu’il s’agit d’un événement qui fit soudainement basculer la vie du grand représentant de la "génération perdue" (l’expression est de Gertrude Stein) dans la déchéance. En fait, cette fêlure est originelle, elle est constitutive de l’être même de Francis Scott Fitzgerald. La première phrase de ce texte donne le ton: "Toute vie est bien entendu un processus de démolition." Durée: 1 heure. Tarifs : 11 et 6 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange.free.fr. Egalement le lendemain vendredi 13 avril à 20h30.




  • Vidéo libre. La Résistance en Bas-Limousin à 20h30 à Brive, au centre culturel avenue Jean Jaurès. Deux films de Jean-Claude Jarrige. Résistance ferroviaire en Basse-Corrèze, une série de témoignages sur l'attaque d'un train à Allassac, les sabotages engare de Brive et à estavel ainsi que le vol d'un train de canons. Le massacre du pont Lasveyras: là encore, une série de témoignages sur l'arrivée et la vie au camp, l'exécution de Sœur Philomène, le massacre. Durée: 55 min. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51.



  • Soirée Magic Kenya (punk rock) à 19h à Brive au 5th Avenue, 1 rue Fernand Alibert. Entrée libre. Infos au 05.55.87.01.02.




  • Soirée Martine fait de la voile (chansons françaises) à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.



  • SpectacleBison Ravi à 20h30 à Terrasson-Lavilledieu, au centre culturel L'Imagiscène. Chanson humoristique music-hall. Du swing, de l'humour, de l'émotion, rien ne manque à ce duo inventif qui nous propose un cabaret-spectacle dédié à Boris Vian. Le titre du spectacle est d'ailleurs l'anagramme du joyeux poète contestataire. Les deux artistes naviguent entre ses textes ironiques, ses chansons théâtrales et ses romans poétiques. Passionnés par ce génie aux vies multiples, la compagnie de la Moisson revisite Les Joyeux Bouchers, Le Déserteur ou encore Fais-moi mal, Johnny, et évoque à travers ce spectacle pétillant et burlesque, les belles heures de Saint-Germain-des-Prés. A partir de 9 ans. Durée: 1 heure 20. Tarifs: 10 à 4 euros, possibilité de tarifs famille. Infos au 05.53.50.13.80 et sur centre-culturel-terrasson.fr.




  • ComédieIls s'aiment à 21h à Saint-Mexant à L'atelier des artistes. La comédie mythique de Muriel Robin et Pierre Palmade. Avec Charlotte Marcoueille et Frederic Brossard. C'est l'histoire d'un couple, qui à lui seul les représente tous. Un couple typiquement moderne, un homme et une femme pas toujours d'accord, pas toujours fidèles, pas toujours objectifs et pas toujours de bonne foi. De l'euphorie du mariage jusqu'au jour où l'on n'a plus rien à se dire, en passant par les disputes, les mensonges et les tromperies, voici les épisodes de la vie quotidienne de ce duo qui pense que deux, c'est beaucoup finalement. Toute ressemblance avec des personnes existantes ne serait que pure coïncidence. Préparez vos mâchoires pour plus d'une heure de fou-rire. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Egalement samedi 13 avril à 21h.




  • Danse. J.O.I.E à 21h à Sarlat au centre culturel. Un acronyme pour Jeu onirique d'images éphémères de et avec Guillaume Milhac. C'est l'histoire d'un homme qui invente et fabrique ses joies, de la plus petite à la plus immense, mettant tout en oeuvre dans une urgence théâtrale afin de créer des séquences de poésie simple. Entre pop culture et musique baroque un personnage voyage dans un monde imaginaire nous rappelant au passage la figure du clown blanc. Dans ce récit onirique se dessine une dentelle d'images, d'apparitions, de rires, des silences et des exaltations folles avec en trame de fond la surprise sans cesse renouvelée d'un plaisir qui nait et meurt. D’éphémères en éphémères une vérité s'installe comme une voix qui nous dirait au creux de l'oreille "Ne cours pas, prends cet instant au vol tant qu'il est là". A travers des situations de corps simples ou cocasses et des trajectoires franches ou nébuleuses il cherchera à répandre la joie dans ce qu'elle a de plus simple: un être qui vit, un homme qui danse. Durée: 1 heure 30. Tarifs: 15 et 10 euros. Placement assis numéroté. Infos au 05.53.31.09.49 et sur sarlat.fr.


************

SAMEDI 13 AVRIL




  • Festival Kameha Matsuri de 10h30 à 20h30 à Cosnac. Ne ratez pas la 5e édition de ce festival ciblé manga. Pendant deux jours, Cosnac vibre culture japonaise. En salle 1, tout le volet culturel: il y aura des auteurs en dédicace dont Patrick Sobral et ses Légendaires ou Morja avec son tome 2 de Malice et catastrophe, mais aussi de nombreuses animations, ateliers d'initiation au sessin sur papier et ordinateur,maquillage, défilés de kimonos (dimanche), stand Kaiju/monstres japonais, manga, jouets et jeux de sociétés, fanzines, boissons et alimentation japonaises... En salle 2, les  jeux vidéos, avec concours de cosplay et cosplay kids, superplay, conférences et concours. Pour finir avec une projection d'un long métrage d'animation japonaise. A noter aussi un grand vide-greniers spécial Geek. Entrée libre. Infos sur kameha-matsuri.fr. Egalement dimanche de 9h à 18h.



  • Obj'Adore Lire de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h à Objat, place des Médaillés militaires. Joli nom pour ce salon du livre jeunesse qui s'adresse aux tout-petits jusqu'à 18 ans et plus. La municipalité et la jeune association Les P'tits POIS (Passionnés Objatois d'illustrations et de style) du livre entendent démontrer aux jeunes que la lecture est à placer non dans la catégorie "choux de Bruxelles/eau minérale" mais bien dans la catégorie "bonbons/sodas". Un programme alléchant autour d'une dizaine d'auteurs et illustrateurs. Entrée libre. Infos au 06.20.3018.49.



  • Concert. Bacchus et Ariane à 20h30 à Brive au théâtre municipal. Avec l'ensemble Chronochromie de la Camerata vocale sous la direction de Jean-Michel Hasler. Un projet transversal entre madrigaux de Monteverdi et musique de l'Inde du Nord. Bacchus et Ariane c’est l’histoire imaginaire de la rencontre, entre Ariane, abandonnée par son amant Thésée sur l’île de Naxos en Grèce et Bacchus, le dieu de l’ivresse. "Une rencontre entre deux univers musicaux: les madrigaux de Monteverdi et la musique indienne de l’Inde du Nord. Le croisement d’univers musicaux différents ouvre nos oreilles et stimule notre écoute. Le spectateur voyagera entre Bacchus et Ariane, entre l’Italie et l’Inde, entre l’amour passion et la contemplation. L'amour douloureux sera soulagé par la musique méditative." Durée: 90 min. Tarifs: 16 à 12 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Réservations au 05.55.76.11.04. Infos sur



  • Théâtre. La comédie Françoise à 20h30 à Brive au Théâtre des Gavroches, 3 rue Viallatoux. Ils s'aiment. Mais pour Françoise, ça n'est pas simple. Notamment à cause de son penchant pour l'auto-effacement. Sentant que celui-ci la tire vers un avenir plus sombre, elle a décidé de quitter la gomme pour le crayon. Elle voudrait se faire comprendre, se faire aimer, donner du sens... Durée: 1 heure. Entrée: 10 et 7 euros. Infos au 05.55.18.91.71 et sur letheatregavroches.free.fr.



  • ThéâtreLa Fêlure à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. De Francis Scott Fitzgerald avec le Théâtre du Paradoxe. Construite comme une expérience littéraire, la vie de Francis Scott Fitzgerald est peut-être son oeuvre la plus réussie et la plus tragique. La Fêlure écrite en 1935 est le bilan de la vie de cet homme, mort en 1940 à seulement 44 ans. Qu’est-ce que cette fêlure? On pourrait croire, à lire sa biographie, qu’il s’agit d’un événement qui fit soudainement basculer la vie du grand représentant de la "génération perdue" (l’expression est de Gertrude Stein) dans la déchéance. En fait, cette fêlure est originelle, elle est constitutive de l’être même de Francis Scott Fitzgerald. La première phrase de ce texte donne le ton: "Toute vie est bien entendu un processus de démolition." Durée: 1 heure. Tarifs : 11 et 6 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange.free.fr.



  • Soirée Les Chamallows à partir de 21h à Brive au bar Le Dix neuf cent, 14 bd Puyblanc. Infos au 05.55.74.18.64.



  • Soirée musicale accordéon guitare à 20h30 à Donzenac en la chapelle des Pénitents. Avec l'accordéoniste Sébastien Farge et le guitariste Didier Villalba. Un concert intimiste  pour ce duo qui abordera un répertoire classique varié et d'Europe centrale (10 euros adulte, 5 euros enfant, réservations impératives). La soirée est proposée par l'association Adage dans le cadre de l'exposition Accordéons-nous, consacrée dans ce même lieu aux accordéons Maugein de 1919 à nos jours (jusqu'au 14 avril, entrée libre, ouvert de 10h à 12h et de 14h30 à 18h30). Infos au 06.72.98.26.52.



  • Musiques actuelles. The Procussions et Cheval de 3 à 20h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent. Cheval de 3 est un groupe de rap originaire de Limoges.L’équipe qui se compose de 3 MCs a vu le jour en juin 2009 avec pour mot d’ordre la diversité, l'ouverture musicale sans frontière tant sur les thèmes que sur la musicalité. The Procussions, rebranchent la MPC, dépoussièrent les micros, ressortent les calepins et stylos. 
Ils ne font pas un simple comeback comme tant d’autres avant eux. Leur nouvel album s’appuie sur les fondamentaux, le hip-hop, et sur des
 beats novateurs, piochant dans un éventail d’influences qui va du dubstep au rock, en passant par la pop ou le funk. Tarifs: 10 euros sur place, 8 euros en location. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.




  • ComédieIls s'aiment à 21h à Saint-Mexant à L'atelier des artistes. La comédie mythique de Muriel Robin et Pierre Palmade. Avec Charlotte Marcoueille et Frederic Brossard. C'est l'histoire d'un couple, qui à lui seul les représente tous. Un couple typiquement moderne, un homme et une femme pas toujours d'accord, pas toujours fidèles, pas toujours objectifs et pas toujours de bonne foi. De l'euphorie du mariage jusqu'au jour où l'on n'a plus rien à se dire, en passant par les disputes, les mensonges et les tromperies, voici les épisodes de la vie quotidienne de ce duo qui pense que deux, c'est beaucoup finalement. Toute ressemblance avec des personnes existantes ne serait que pure coïncidence. Préparez vos mâchoires pour plus d'une heure de fou-rire. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.



************


DIMANCHE 14 AVRIL




  • Festival Kameha Matsuri de 9h à 18h à Cosnac. Ne ratez pas la 5e édition de ce festival ciblé manga. Pendant deux jours, Cosnac vibre culture japonaise. En salle 1, tout le volet culturel: il y aura des auteurs en dédicace dont Patrick Sobral et ses Légendaires ou Morja avec son tome 2 de Malice et catastrophe, mais aussi de nombreuses animations, ateliers d'initiation au sessin sur papier et ordinateur,maquillage, stand Kaiju/monstres japonais, manga, jouets et jeux de sociétés, fanzines, boissons et alimentation japonaises... En salle 2, les  jeux vidéos, avec concours de cosplay et cosplay kids, superplay, conférences et concours. Pour finir avec une projection d'un long métrage d'animation japonaise. A noter aussi un grand vide-greniers spécial Geek. Et en clôture, défilés de kimonos. Entrée libre. Infos sur kameha-matsuri.fr.


************


LES EXPOS A VOIR





  • Féola à Brive au musée Labenche, dans la salle d'exposition temporaire. Derniers jours. Charles Féola est un artiste doublé d’une personnalité hors du commun. Ou peut être est-ce l’inverse? Né en Algérie, pris dans la tourmente de la Seconde guerre mondiale, il gagne Paris, rejoint la butte Montmartre, cœur artistique de la capitale depuis un demi-siècle. Nous sommes en 1943 et Charles Féola découvre les rues d’un quartier qu’il représentera dans ses moindres recoins. S’y ajouteront les bords de la Dordogne qui traverse Argentat, autre terre d’adoption, découverte en 1946 au hasard d’une fugue improvisée. Charles Féola va ainsi voyager entre le faubourg maintes fois représenté par Utrillo, son maître à la fin de la guerre, et les méandres de la vallée de la Dordogne. La peinture de paysage, rural ou urbain, reste au centre de ses préoccupations. Par son travail de la matière, brossée, déposée par touches ou en aplat, il recrée l’espace et sa profondeur. Sa peinture est vivante, elle vibre, lumineuse et mouvementée. Les couleurs se mêlent et les tons s’entrechoquent. L’originalité d’une peinture témoigne d’une démarche artistique atypique, au carrefour d’un 20e siècle en pleine mutation. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h30 à 12h et de 13h30 à 18h. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.79. Jusqu'au 15 avril.





  • Portraits d'acteurs à Brive à la galerie Dorénavant, 24 bis avenue Edouard Herriot. En partenariat avec le 10e festival du cinéma de Brive. Des photographies du portraitiste Guy Delahaye. C'est la deuxième année que la galerie présente les photographies de Guy Delahaye. De Philippe Noiret à Vincent Cassel en passant par Elodie Bouchez, tous les grands, acteurs, comédiens et personnalités du théâtre et du cinéma quʼil a un jour croisé sont présents sur ces clichés noir et blanc. Leurs visages au regard brut et poignant pour certains, doux et songeur pour dʼautres, remplissent les cadres grand-formats : ce nʼest plus le comédien jouant la comédie, mais la personne dans toute sa fragilité qui se révèle. Cet ensemble de portraits nous ramène à une certaine période du cinéma français, un chemin labyrinthique de générations dʼacteurs et de comédiens. Cet artiste issu d’une lignée d’ouvriers, ce dont il est très fier, photographie ainsi depuis 1968 le monde du spectacle. A son actif plus de 600.000 photos, les portraits de plus de 75 artistes, 450 expositions différentes dans plus de 60 pays à travers le monde, l’illustration d’une trentaine de livres et la publication d’ouvrages sur les grands noms du théâtre et de la danse. Cet "artisan photographe", comme il aime se présenter, immortalise les célébrités avec bienveillance depuis 45 ans. Pour lui, "une image ne doit pas capter un instant, mais raconter une histoire". Un personnage! Entrée libre. Ouvert du lundi au vendredi de 14h30 à 18h30 et le samedi de 14h30 à 19h. Infos au 06.80.10.97.63. Jusqu'au 26 avril.



  • L'internement en Limousin (1940-1944) à Brive au centre Edmond Michelet. Destinés à l’origine à regrouper les étrangers "indésirables", les camps d’internement qui furent construits en France à partir de 1939 servirent, sous l’Occupation, à la politique d’exclusion et de collaboration du régime de Vichy. De nombreux "politiques" y furent internés, ainsi que des milliers de Juifs étrangers voués par les nazis à la déportation et à l’extermination. Trois camps furent ouverts pour le Limousin à partir de 1940, tous situés à proximité de Limoges, à Saint-Germain-les-Belles, Nexon et Saint-Paul-d’Eyjeaux. L’exposition raconte l’histoire de ces camps disparus, et le destin de ceux qui y sont passés. Grâce à des dessins originaux réalisés par un détenu de Nexon, ce sont également le quotidien du camp et les visages des internés qui sont donnés à voir. Cette exposition est réalisée par l’AFMD et l’ADIRP de la Haute-Vienne. Entrée libre. Ouvert du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08. Jusqu'au 20 avril.





  • Accordéons-nous à Donzenac à la chapelle des Pénitents. Une exposition des accordéons Maugein de 1919 à nos jours. L'entreprise créée à Tulle en 1919 puis reprise en 2012 par ses salariés, est la dernière usine française d'accordéons. A noter que l'association Adage propose également samedi 13 avril à 20h30 dans ce même lieu une soirée musicale avec Sébastien Farge en duo avec le guitariste Didier Villalba. Un concert intimiste avec un répertoire classique varié et d'Europe centrale (10 euros adulte, 5 euros enfant, réservations impératives). Entrée libre. Ouvert de 10h à 12h et de 14h30 à 18h30. Infos au 06.72.98.26.52. Jusqu'au 14 avril.






  • La chasse de Saint-Pierre au musée du cloître de Tulle. Un chef d’œuvre de l’art médiéval. La châsse de la crucifixion est un reliquaire en émail champlevé entre dans les collections du musée qui propose de découvrir de témoignage exceptionnel de l’émaillerie limousine du 13e siècle. Cette châsse, classée Monument historique en 1891, se trouvait dans l’église Saint-Pierre au moment de son classement. La propriété en fut attribuée à la Ville de Tulle. Longtemps conservée par le presbytère, elle n’a jamais rejoint les collections du musée du cloître. Elle avait été mise à l’abri dans un coffre à la banque de France puis vers 1995, déposée provisoirement au musée des Beaux-arts de Limoges par les Monuments historiques. Cette pièce exceptionnelle a été restituée à Tulle le 3 juillet dernier. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’en avril 2013.




  • Gaston Vuillier, territoires revisités au musée du cloître de Tulle, premier étage. Gaston Vuillier est un artiste majeur du territoire de la Corrèze dont le musée du Cloître possède un ensemble de dessins illustrant les croyances et coutumes populaires du monde paysan. Né à Perpignan en 1845 et décédé à Gimel en 1915, cet artiste dessinateur, voyageur et ethnographe, a travaillé pour les grandes revues illustrées du 19e siècle, en particulier Le Tour du monde. A partir de 1892, il trouve son port d'attache en Limousin, à Gimel. Fasciné par la beauté des paysages de ce lieu, il lutta farouchement en faveur de la sauvegarde et de la protection du site des cascades. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’en septembre 2013.



  • Op art. Victor Vasarely à Sarran au musée Jacques Chirac. Les œuvres présentées sont issues d'un portfolio imprimé en trente exemplaires par les éditions Esselier en 1969. Il a été offert à Jacques Chirac, alors premier ministre, lors de l'inauguration de la fondation Vasarely à Aix-en-Provence. Les œuvres illustrent le Discours sur la Méthode pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences du philosophe Descartes. Projection d'un documentaire sur Victor Vasarely et l'art optique à l'auditorium du musée. Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Tarifs: 4 à 2,50 euros. Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentjchirac.fr. Jusqu'au 31 mai 2013.