Actualités

Premier battle à Brive et sans doute pas le dernier !

  • Publié le 27/05/2013 à 09:56
  • Par Jennifer BRESSAN


La journée consacrée à la danse hip-hop programmée dans le cadre de DanSe En Mai a fait un carton plein hier. A commencer par le battle organisé sur le parvis du théâtre qui a réuni un large public, un jury d'experts et des breakers des quatre coins de la France.

Avant que ne débute hier dans la grande salle du théâtre I am a man, la restitution de l'atelier mené depuis septembre avec 15 danseurs amateurs de Brive et de la région par la compagnie Hors Série puis Apache, de cette même compagnie, tous deux joués à guichets fermés, les festivités de cette journée consacrée à la danse hip-hop ont été lancées avec un battle. Une première à Brive.

"Si la programmation de DanSe En Mai, les années passées, mettaient déjà à l'honneur les danses urbaines, on avait aussi remarqué qu'elles étaient les grandes absentes des scènes ouvertes", confiait Colette Froidefont, chargée de programmation pour Les Treize arches, lors de la présentation de la 4e édition de DanSe En Mai. "On a voulu remédier à cela." Ils ont ainsi laissé carte blanche à l'association limougeaude MultiFa7 qui a organisé le "Bitume Break Battle".

Et le public a répondu présent. Il s'est même déplacé en masse hier après-midi, à la faveur aussi, il faut bien le dire, du beau temps qui est enfin venu soutenir le festival. Au programme, un battle junior d'abord à deux contre deux. L'occasion de découvrir de jeunes danseurs Brivistes du quartier des Chapélies, initiés au hip-hop grâce à un projet mené avec le centre Raoul Dautry. Les grands, plus expérimentés, ont poursuivi le show que n'a pas manqué d'apprécier le public, à l'image de Jade, danseuse émérite du conservatoire, séduite par la technicité de certains danseurs.

Départagés par un jury d'experts reconnus, Dj Beatsoul de Limoges, Bboy Blaster et Bboy Smurf arrivé de Los Angeles, des breakers de Montluçon, Lyon, Toulouse, Terrasson, Limoges et Clermont, les grands gagnants, se sont succédés sur la scène. Ces battles ont aussi été l'occasion de mettre à l'honneur de jeunes artistes Brivistes: le groupe de danseuses hip hop Rhy'k du Tuccs ainsi qu'Elie et ses copains, des graffeurs qui ont réalisé en live une création. Une après-midi de culture hip-hop à laquelle les Brivistes ne sont pas encore habitués mais qu'ils ont su apprécier: "Ça passionne les jeunes", a constaté Jean-Paul Dumas, directeur de l'EPCC Les Treize arches. "Ce premier battle a su trouver son public. Il est mixte. On va prendre cela en considération et continuer, voire conforter cette première initiative", a-t-il annoncé.