Actualités

La ministre du Commerce extérieur impressionnée par Silab

  • Publié le 01/07/2013 à 16:27
  • Par Marie Christine MALSOUTE


"C'est formidable, c'est une entreprise qui n'a pas besoin de moi." Au sortir de sa visite à Silab, Nicole Bricq était visiblement sous le charme de cette société de biotechnologie qui a su rester indépendante tout en affichant une croissance à deux chiffres.



"Ce n'est pas la première ministre que vous recevez", s'amuse d'emblée Nicole Bricq. "On a même reçu un président de la République", lui répond sur le même ton Jean Paufique qui a créé il y a 30 ans cette société de biotechnologie appliquée. Sur la zone de La Nau, Silab met au point, fabrique et commercialise des molécules, des "actifs", pour toutes les grandes marques de cosmétologie sans lesquels elles ne pourraient construire leur stratégie de beauté.

"C'est très en amont du petit pot que les dames et messieurs se mettent sur la peau et qui n'a pas de prix", résume la ministre du Commerce extérieur. L'entreprise de Saint-Viance est passée leader mondial dans ce domaine d'ingénierie, jouant la concurrence avec des sociétés bien plus grosses qu'elle. Il faut dire qu'elle consacre un tiers de ses effectifs à la recherche et au développement, 77 des 216 employés. Une stratégie payante puisque la société affiche 15% de croissance par an et que 60% des ventes se font vers l'international. "Nous visons 70%", annonce le directeur.

Bref topo du directeur commercial avant qu'il ne s'envole pour Shanghai puis visite par les points clés de Silab, du laboratoire jusqu'à la production. La ministre s'intéresse à tout, des brevets à la sécurisation des échanges comme aux procédures de mise au point. En bout de chaîne, à l'expédition, des colis attendent pour partir en Pologne ou à Shanghai. "En général, il y a toujours un petit problème, on me demande un coup de pouce sur un dossier. Là, rien du tout", s'étonne-t-elle à la sortie. "C'est une boîte exceptionnelle, sur un marché porteur, qui maîtrise son développement et a des perspectives de croissance... C'est formidable."