Actualités

Le sourire retrouvé d'une mère endeuillée

  • Publié le 10/07/2013 à 13:18
  • Par Jennifer BRESSAN


La Briviste Régine Roche vient de publier aux éditions Edilivre Lorsqu'un enfant disparaît, itinéraire d'une mère. Un témoignage intense à travers lequel elle retrace avec pudeur son parcours de deuil et son retour à la vie.



C'est l'histoire d'une mère racontant la perte et le deuil de son enfant. On imagine la douleur, on craint les pleurs. On se trompe complètement.

L'erreur saute aux yeux dès l'arrivée de son auteur la Briviste Régine Roche, qui affiche un franc et généreux sourire. Le livre est à l'image de la femme qu'elle est devenue aujourd'hui: pudique et lumineux. Elle a écrit sur la mort de sa fille. Et pourtant, son livre respire la vie.

"J'ai perdu ma fille il y a 9 ans", commence l'auteur. "Dès le départ, j'ai écrit. Ça me faisait du bien", confie-t-elle. "L'idée du livre s'est peu à peu imposée. Il est né en trois mois mais il était riche de tout ce que j'avais écris à mesure de l'épreuve que je traversais. C'est l'an dernier que j'ai tout repris et mis en forme."

Une mise en forme singulière. Le livre est découpé en plusieurs chapitres de quelques pages chacun, qui tous commencent par une citation et se terminent par une méditation de l'auteur. "Le goût pour les citations me vient de l'enfance. J'ai repris mon cahier à citations et j'en ai puisé quelques unes". Quant aux méditations, elles sont pour elle, à partir de son vécu, son témoignage, le moyen de dépasser l'épreuve et toucher du doigt l'universel.

"J'ai écrit le livre que j'aurais voulu lire quand j'ai perdu ma fille", explique-t-elle. Prise d'une boulimie de lectures, elle a lu tout ce qu'elle a trouvé: des livres sur le deuil très généralistes et des témoignages très émouvants de mères racontant leur vécu avec leur enfant. "C'était très beau, mais très noir. Je ne voulais pas raconter cela, exposer ma douleur, le manque mais au contraire partager mon chemin de réconciliation avec la vie."

Au départ, elle a écrit ce livre pour elle. "Mon espoir désormais est qu'il puisse apporter du réconfort aux parents dans le même cas que moi et de la compréhension pour l'entourage", pétri de bonnes intentions mais souvent maladroit.

"Je n'ai de leçon à donner à personne", assure-t-elle, "j'offre juste les clés qui ont été les miennes et qui m'ont permis de retrouver goût à la vie. Tout le monde est capable de passer du désespoir à l'apaisement. A chacun d'écouter son intuition, en allant à son rythme bien sûr, mais vraiment, c'est possible! Le bonheur se décide!" Elle en est convaincue et veut le faire savoir.

"Aujourd'hui une page se tourne", finit-elle. L'écriture solitaire cède le pas aux rencontres. Régine Roche attend beaucoup des échanges sur les différents salons du livre auxquels elle souhaite participer. "C'est maintenant que le livre va prendre tout son sens."

Retrouvez les commentaires de lecteurs et partagez les vôtres sur la page Facebook du livre en cliquant ici.