Les studios

Présentation des studios

Les studios de musiques standards

D’une surface d’environ 30 m², ils sont destinés à la répétition des groupes de musiques. Equipés d’une batterie acoustique, d’un ampli basse, de deux amplis guitare, et d’un système de sonorisation avec console et micros.
Des enregistrements « mémoires » en sortie de console sont possibles sur carte compact flash.

Le studio de répétition en condition scène

Il est destiné à la réalisation d’éclairage, au travail de la gestion scènique, et à l’appréhension des besoins de retour de scène. Sa surface est de 60 m².

Accessible à partir de 0.5 € de l’heure par personne, ce studio propose aussi une formule avec la présence d’un animateur régisseur pour 12€ de l’heure.

Le studio d'enregistrement audio

Placé entre les deux studios standards, il permet l’enregistrement multipiste pour la réalisation de maquette audio.

Réservations et tarifs

Inscriptions

Pour venir répéter aux STUDIOS vous pouvez dès à présent remplir la fiche d’inscription et nous la retourner ainsi qu’une photocopie de pièce d’identité et une attestation d’assurance (responsabilité civile), à l’adresse :

Les STUDIOS, 7 rue Jean Cassan 19100 Brive

ou par mail « studios@brive.fr »

Toutes les personnes désirant s’inscrire doivent impérativement prendre connaissance du réglement interieur, et nous retourner ce document signé.

Tarifs

Tous les tarifs incluent la location du studio et l’utilisation du matériel mis à disposition des groupes.

  • La répétition : 60 centimes par heure et par personne.
  • La répétition en condition scène : Elle est au même tarif que les autres studios, majorée de 12.50 € de l’heure. Un technicien est présent sur place.
  • L’enregistrement : Il est au même tarif que la répétition en condition scène avec la présence d’un technicien.
    Il ne comprend pas la duplication des CD qui reste à la charge des musiciens. Des conseils peuvent être donnés pour ces démarches.
  • La répétition de danse : 3.20€ par heure et par groupe (maximum : 19 personnes).

Les groupes

Studio 1

Il est destiné à la répétition des groupes jazz, rock, pop rock… Equipé d’une batterie acoustique dotée d’une grosse caisse de 18 pouces, d’un ampli basse, de deux amplis guitare, et d’un système de sonorisation avec console et micros.
Des enregistrements « mémoires » en sortie de console sont possibles sur carte compact flash.

La location du studio de répétition de musique est de 0.5 euros par heure et par personne.

Studio 2

D’une surface de 30 m², il est destiné à la répétition des groupes rock, hard rock, metal… Equipé d’une batterie acoustique dotée d’une grosse caisse de 22 pouces, d’un ampli basse, de deux amplis guitare, et d’un système de sonorisation avec console et micros.
Des enregistrements « mémoires » en sortie de console sont possibles sur carte compact flash.

La location du studio de répétition de musique est de 0.5 euros par heure et par personne.

La danse

Le studio de danse urbaine

Ce studio d’une surface de 60 m² est destiné à la répétition des groupes de danses, il est équipé d’un revêtement spécifique à ces pratiques et d’un système de sonorisation.

Ce studio est aussi équipé de deux douches.

L’accés au studio de danse est soumis à conditions : Des chaussures compatibles avec la nature des revêtements de sol sont obligatoires. Les chaussures utilisées à l’exterieur sont strictement interdites. (cf règlment interieur)

Le studio de danse du conservatoire

Destiné à l’enseignement de la danse, il est géré par le conservatoire à rayonnement départemental de Brive.

Le centre de resssources

Espace travail et détente

Sur le chemin du succès, il est nécessaire parfois de faire un break.

Aux arômes de café et diverses boissons, vous pourrez assouvir toutes vos curiosités grâce à de nombreuses revues musicales.

Le centre est aussi un lieu, où chacun peut discuter tranquillement de ses pratiques musicales.

C’est également l’endroit propice pour faire passer vos petites annonces.

De la réflexion à la création, il n’y a qu’un pas  et c’est pour cela que des espaces de travail sont mis à votre disposition.

Les actions culturelles

Atelier d'écriture DAGUERRE

BILAN ATELIERS D’ECRITURE DAGUERRE

Rappel du projet :

Dans le cadre de ses actions culturelles, Les Treize Arches ont organisé pour la troisième année consécutive, un atelier d’écriture à destination des classes de 3°, en partenariat avec l’Association Voix du Sud.

Cette action menée avec les collèges Cabanis et J.Moulin, s’est déroulée du lundi 26 novembre 2012 au 01 décembre 2012.

Le but de ce projet étant, sur une semaine, d’aboutir avec les élèves, à la création d’une chanson (écriture/musique), pour une restitution (interprétation) en fin de semaine.

Les objectifs généraux :

  • Favoriser la découverte des spécificités liées à l’écriture de la chanson.
  • Se familiariser avec les contraintes de base du texte à chanter.
  • Mettre des textes en cours de stage à l’épreuve de la musique.
  • Enrichir la communication, développer l’imagination.
  • Développer le sens du rythme et de l’écoute.
  • Favoriser l’expression personnelle et collective.
  • Amener les élèves à finaliser une démarche de création artistique.

Les objectifs :

  • Favoriser la découverte du milieu artistique par la musique.
  • Eveiller l’intérêt des jeunes à la découverte de nouvelles formes de musiques, différentes de celles qu’ils écoutent habituellement.
  • Favoriser les liens entre les jeunes.
  • Travailler son langage et l’adapter à une chanson.
  • Adhérer à un projet du début à la fin.
  • Aider le jeune à se dépasser et développer la confiance en soi (l’estime de soi)
  • Favoriser la mixité sociale.
  • Améliorer les rapports familiaux par la

Déroulement de l’action :

Avant :

Les Treize arches ont sollicité Olivier Daguerre pour animer les Ateliers d’Ecriture, pour cette année 2012.

Suite à des réunions de préparation, nous avons souhaité collaborer à nouveau avec le collège Cabanis, partenaire à cette initiative depuis 2010. En ce qui concerne l’autre établissement, notre volonté était de nous tourner vers un collège classé en ZEP, ce, avec pour intention de faire-valoir la qualité de ces établissements souvent mal jugés, de favoriser la mixité sociale et lutter contre le cloisonnement. C’est pourquoi, nous nous sommes orientés vers le collège Jean Moulin qui s’est tout de suite engagé dans l’action.

Une réunion de finalisation a été fixée avec les deux établissements, les professeurs de français et les acteurs impliqués. Lors de cette réunion, le planning d’intervention de Daguerre a été élaboré, ce temps de travail a également été important pour réaffirmer la nécessité pour les deux établissements de travailler ensemble.

Les professeurs de français de chaque établissement sont restés en contact afin d’assurer une bonne coordination inter collèges.

Le collège Cabanis, fort de ses trois années d’expérience, a organisé autour des interventions de Daguerre, toute sa semaine autour de l’atelier d’écriture, à savoir, visite des studios, conférence SACEM, travail maquette CD, etc….

Pendant :

Daguerre est intervenu auprès de 30 élèves par établissement.

Le premier jour, lors de l’introduction du projet, les élèves du collège Cabanis attendaient avec excitation la venue de l’artiste. Avec les élèves du collège J.MOULIN, Olivier DADUERRE a tout de suite levé les appréhensions et préjugés que pouvaient avoir les élèves sur un atelier d’écriture avec un « rockeur ».

Après avoir pris connaissance de la structure d’une chanson, constitué des groupes et choisis des thèmes, les élèves se sont attelés à l’écriture de leur chanson, qui au bout de deux jours était quasiment terminée, ce permettant à l’intervenant de Voix du Sud, de composer la musique.

La troisième séance a été consacrée à l’interprétation. Les élèves ont pu apprécier et évaluer l’importance de l’instrument dans une chanson, en écoutant le chanteur professionnel, interpréter leurs textes mis en musique.

Après s’être approprié complètement leur texte et la musique composée pour eux, les élèves ont pu effectuer un travail scénique. Cet exercice consistait à mettre en confiance les élèves par rapport à la scène, le travail avec un micro, l’utilisation de l’espace scénique, les entrées de scènes et «  saluts », et interprétation. Cette année, grâce à l’ouverture des  « Studios », les élèves ont pu répéter en condition scène, afin de préparer au mieux leur passage en première partie du concert d’Olivier Daguerre.

Entre temps, les professeurs, ont préparé deux chansons « surprises » pour Daguerre, avec la collaboration des musiciens de ce dernier.

Pour le concert, organisé le samedi 01 décembre 2012, à l’Auditorium Francis Poulenc, les jeunes artistes ont commencé à se mettre en condition.

Dans un premier temps, chaque classe s’est installée dans une salle, servant de Loges, Cabanis salle Claude Fougères, et Jean Moulin au Théâtre. Les apprentis artistes ont découvert l’univers de la musique, en se rendant à l’Auditorium. Ils ont assisté aux balances de Daguerre, Bastien LANZA (artiste invité pour la première partie de Daguerre), puis les leurs, soit leur première confrontation réelle avec un professionnel du son. Puis le moment de l’attente, du trac, et des préparations. Les intervenants des Treize Arches ont suivi chacune des classes (Ghalem : Jean MOULIN ; Guillaume : CABANIS).

A 20h30, a débuté le concert, avec en première partie, les élèves, Daguerre a effectué sa Set-List, en alternant chaque établissement. A suivi le concert de Bastien LANZA, puis Olivier DAGUERRE nous a interprété son dernier album « Mandragore ».

Ce sont près de 220 personnes qui sont venues assister au concert.

Autour du projet :

En partenariat avec les « Studios » de BRIVE, un atelier d’écriture a été mené par DAGUERRE auprès des artistes amateurs fréquentant la structure. Près de 3 heures de travail pour 5 artistes, qui auront pu confronter leurs textes et échanger leurs styles, tout en prenant de précieux conseils de l’intervenant.

Après :

Nous avons rencontré les différents responsables d’établissement ainsi que les professeurs de français impliqués dans le projet, ces derniers ont témoigné l’impact positif de cette action sur les élèves. Ils souhaitent vivement être impliqués si cette action était reconduite.

Aujourd’hui, les élèves interprètent leurs chansons lors de diverses manifestations.

'