Hygiène et santé

Toutes les réponses à vos questions sur le moustique tigre

Le Service Hygiène et  Santé est  chargé, sous l’autorité du Maire et au nom de l’Etat, de l’application des dispositions relatives à la protection générale de la Santé Publique énumérées, notamment, au titre Ier du livre III, ainsi que celles relevant des autorités municipales.
Il exerce un contrôle administratif et technique des règles d’hygiène dans la commune, il a un rôle de prévention et de protection de la santé publique.

Agissons tous ensemble contre le moustique tigre

PRIVONS-LE D’EAU

1 PLAN DE LUTTE CONTRE LE MOUSTIQUE

Le moustique tigre est bien installé dans la commune. Une lutte intégrée qui se définit comme l’application rationnelle et en combinaison de mesures biologiques (introduction par exemple de poissons qui vont se nourrir des larves de moustiques dans un bassin), physiques (ou mécaniques à travers la mobilisation sociale, dispositif de communication actif, afin de supprimer ou de limiter les gîtes larvaires potentiels, limiter la stagnation de l’eau), chimique (application des produits biocides dans l’environnement pour tuer ou empêcher le développement des moustiques tigres adultes mais limiter au strict nécessaire).

La lutte préventive vise la réduction des populations de moustiques à la source (élimination ou traitement des gîtes larvaires pour éliminer les lieux de développement des moustiques), tandis que

La lutte curative (recours à un prestataire privé, voir cahier des charges) vise les populations adultes de moustiques (traitement qui n’atteint qu’une partie de la population et utilisés seuls, ils n’ont qu’une efficacité limité dans le temps). Les traitements réalisés s’intègrent dans une démarche éco responsable : seuls des produits à base de matière active naturelle et biologique sont utilisés pour le traitement anti larvaire des moustiques (les produits utilisés sont uniquement des produits biologiques classés « Biocides » selon la Directive Européenne 98/8 et ayant une autorisation de mise sur le marché).

Signaler sa présence sur : www.signalement-moustique.fr

Pour plus d’infos : 

https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwig6vnY-8DwAhWVA2MBHaOUBksQFjAAegQIBBAD&url=https%3A%2F%2Fwww.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr%2Fmoustique-tigre-surveillance-et-lutte-contre-le-moustique-tigre&usg=AOvVaw0HpeV72VU99XoaFrP1LlGD

Une campagne dédiée aux voyageurs : Il est très important de se protéger des piqûres de moustique tigre durant et après un voyage dans une zone où sévissent la Dengue, le Chikungunya ou le Zika (Antilles, Amérique du Sud, Asie du Sud-Est, Océan Indien).

De manière générale :

  • Tout gîte pérenne doit être identifié, inventorié et cartographié,
  • Tout gîte suppressible doit être supprimé.

 

 

Domaine public :

  • Réseau pluvial (fossés, plans d’eau, bassins de rétention)
  • Coffrets techniques placés sur la voirie
  • Déchets et dépôts d’ordures sauvages (susceptibles de favoriser la stagnation de l’eau)
  • Parcs ; jardins et terrains de sports (réserves d’eau)
  • Cimetières (présence de nombreux récipients en eau)
  • Espaces verts (lieux de repos)

Domaine privé (80 à 90% des gîtes larvaires, récipients divers dans les jardins, gîtes de repos) :

  • Gîtes liés au bâti : terrasses sur plots, gouttières, toits terrasses, réseau pluvial dans certaines résidence, cou
  • Terrains en friche ou abandonnés (développement des larves ou de lieux de repos des moustiques adultes)

Suppression systématique des gîtes sur les sites sensibles : Crèches, Garderies, Assistances maternelles, Maisons de retraites, Etablissements scolaires, Etablissements de santé…

2 STRATEGIE DE CONTROLE

  1. Actualisation régulière de l’inventaire et de la cartographie des différents gîtes larvaires productifs sur le domaine public
  2. Traitement systématique des gîtes productifs
  3. Suivi des actions de lutte
  4. Mobilisation de la population et des autres cibles pertinentes
  5. Prise en compte dans les projets de construction du risque de stagnation de l’eau (interdiction des toitures terrasses, obligation de planéité et d’une pente suffisante pour les terrasses sur plots, dans le PLU).
  • Organisation de séances de vaccinations obligatoires et internationales
  • Tenue du fichier vaccinal
  • Lutte contre les nuisibles porteurs de maladie (désinfection), dératisation, désinsectisation.

Centre de vaccination
22, rue Berlioz
19100 Brive
Tél : 05 55 18 17 34

Horaires du secrétariat
Prise de rendez-vous ou renseignements
Lundi Mardi Mercredi Jeudi 9h-12h

Fermé le vendredi

Vaccinations obligatoires

  • Diphtérie Tétanos polio Coqueluche
  • Rougeole Oreillon Rubéole

Merci de vous munir de votre carte de sécurité sociale et de votre carnet de santé.

Si vous souhaitez être vacciné(e) ou avoir des renseignements

contactez le secrétariat au 05 55 18 17 34

Vaccinations internationales

La vaccination des voyageurs est pratiquée à l’occasion d’une véritable consultation envisageant tous les problèmes liés aux voyages.
Les jeudis après-midi sur rendez-vous au 05 55 18 17 34.

TARIFS VACCINS 2021

En €uros

Briviste Non Briviste
Fièvre Jaune 63.20 71.90
Typhoide 39.20 43.80
Hépatite A Enfant 43.10 48.90
Hépatite A Adulte 47.20 50.50
Méningocoque ACYW 135 53.20 59.10
Rage 52.20 58.10
Consultation 15.05 18.80
Injection seule 11.00 12.80
Duplicata carnet international 5.00 6.50

 

Règlement :

  • Espèce
  • Chèque à l’ordre du Trésor Public
  • Constatation des infractions en matière d’hygiène et de santé, (hygiène de l’habitat, nuisances sonores, etc.)
  • Prévention et lutte contre les pollutions de tout ordre,
  • Gestion des animaux en ville (chiens et chats errants, pigeons, étourneaux),
  • Contrôle de l’hygiène alimentaire dans les commerces.
  • Lutte contre les termites.
  • Contrôle administratif des règles d’accessibilité des personnes handicapées dans les Etablissements Recevant du Public (Etude des dossiers d’urbanisme et présentation devant la commission communale de sécurité et d’accessibilité)
  • Contrôle des terrains en friche.
  • intoxication au monoxyde de carbone,
  • Gère le parc des défibrillateurs.

Contrôle des terrains en friche

PRÉVENTION DES NUISANCES LIÉES AUX TERRAINS EN FRICHE A PROXIMITÉ D’HABITATION

A l’approche de la saison estivale, l’entretien de la végétation des terrains bâtis et non bâtis est obligatoire sur la commune de Brive.

Une végétation trop dense, haute et/ou sèche, en broussailles, dépourvue d’entretien, peut se transformer en refuge animalier et combustible en période de forte sécheresse, susceptibles de constituer des sources de nuisances et de risques sanitaires/sécuritaires pour le voisinage immédiat.

Afin de concilier respect de l’environnement, de la faune, de la flore de nos jardins et tranquillité, santé et sécurité des habitants, le Service Hygiène et Santé de la Ville de Brive rappelle aux propriétaires de terrains sur la commune, leur obligation d’entretien en application de l’arrêté municipal en vigueur (n°2003/458). Les propriétaires ou locataire(s) ayant la jouissance de terrains bâtis et non bâtis à proximité d’habitations sur le territoire de la commune de Brive y compris dans les villages et hameaux, sont ainsi tenus de les maintenir en état de propreté permanent (et tout particulièrement durant la saison estivale), en veillant notamment à la destruction des ronciers, au fauchage des hautes herbes, et à l’enlèvement des décombres et immondices.

La taille et l’éclaircissement des haies et buissons, contribuera par ailleurs à limiter les zones de repos privilégiées notamment par le moustique tigre, espèce exotique envahissante, particulièrement active en journée, implantée sur la commune.

Une fois coupée, la végétation doit être enlevée pour être valorisée dans les centres dédiés (déchetteries) et en aucun cas brûlée sur place.

Un entretien, à minima annuel, et, obligatoirement, avant la mi-juin est ainsi demandé aux propriétaires, ayants-droits ou locataire(s) ayant la jouissance des terrains.

Des contrôles seront effectués cette année à partir du 17 juin 2021.

Après avoir été informé par courrier, les propriétaires ou ayants-droits négligents identifiés, se verront exposer à un procès-verbal et/ou à la mise en œuvre de travaux d’office, à leur frais, en fonction du degré d’enfrichement et de risques de leur parcelle. L’an dernier, sur les 421 parcelles contrôlées, 156 d’entre elles ont dû faire l’objet de mise en demeure pour défaut d’entretien dont 30 ont conduit à un procès-verbal et 13 à des travaux d’office.

En cas de difficultés, le service Hygiène et Santé reste à votre disposition pour faciliter vos démarches.

UTILE A SAVOIR

  • Les propriétaires non-résidents de terrains bâtis laissés en friche sont davantage susceptibles de faire l’objet d’actes d’incivisme et de vandalisme, dévaluant leur bien immobilier et portant atteinte à la tranquillité et au sentiment de sécurité du voisinage. Ainsi, les propriétaires auront tout intérêt à assurer l’entretien régulier et la sécurisation de leur propriété, en particulier lorsque celle-ci demeure inhabitée une grande partie de l’année.
  • En cas de litiges liés à une haie/bordure mitoyenne ou à des branches d’arbres, arbustes et arbrisseaux de votre voisin dépassant sur votre terrain, vous êtes en droit de contraindre celui-ci à les couper à la limite séparative (art. 673 du code civil). En revanche, vous avez le droit de couper vous-même les racines, ronces ou brindilles qui avanceraient sur votre terrain (art. 673 du même code).
  • Si vous êtes propriétaires de plantations riveraines de la voirie publique, vous êtes tenus d’effectuer leurs taille et élagage afin que celles-ci ne constituent pas une entrave à la visibilité et la sécurité du passage :
  • En cas de défaillance, l’exécution d’office de l’élagage des plantations riveraines de cette voie, peut être ordonnée, aux frais des propriétaires (art. D. 161-24 du CRPM).
  • En l’absence d’autorisation, les propriétaires qui auraient établi ou laissé croître des arbres ou haies à moins de deux mètres de la limite du domaine public routier sont passibles d’une amende prévue pour les contraventions de 5e classe (art. R. 116-2 du code de la voirie routière).
  • Si vous êtes propriétaires de parcelles situées en zones d’espaces boisés ou dans une zone périphérique de 200 m autour de ces formations, vous êtes tenus à l’obligation légale de débroussaillement, conformément à l’arrêté du 7 avril 2015 portant règlementation de l’usage du feu en Corrèze.
  • Si vous ne connaissez pas le propriétaire du terrain mitoyen du vôtre, vous pouvez l’obtenir en effectuant une DEMANDE DE RELEVÉ DE PROPRIÉTÉ auprès des services de la mairie ou du Centre des Finances Publiques. Pour ce faire, votre demande doit être formulée par écrit, par courrier ou mail, accompagné du formulaire Cerfa 11565*04 dûment complété et signé.

Les plans cadastraux de l’ensemble du territoire national sont librement consultables sur le site Internet suivant : https://cadastre.gouv.fr et imprimables aux formats A3 et A4.

  • Les plantes exotiques envahissantes sont l’objet d’une attention particulière en France et dans le département, en raison des risques pour la santé publique et la biodiversité. Surveiller et signaler le cas échéant, les plantes exotiques envahissantes qui pourraient apparaître sur votre terrain et aux alentours. Certaines sont toxiques par ingestion (le raisin d’Amérique), responsables d’allergies (l’ambroisie à feuilles d’armoise) ou de brûlures (la Berce du Caucase). Pour plus d’informations n’hésitez pas à vous rendre sur le site de l’observatoire des plantes exotiques envahissantes du limousin et à contacter le CPIE (Centre Permanent d’Information sur l’Environnement) de la Corrèze au 05 55 20 88 91.

Participez à la lutte contre l’expansion de l’ambroisie à feuilles d’armoise en signalant directement vos observations sur la plateforme (plateforme mobile téléchargeable sur AppStore et Googleplay) :

Qualité de l’air

L’air de Brive-la-Gaillarde est analysé tous les jours par le biais de Atmo Nouvelle Aquitaine.

Le résultat de ces mesures est disponible sur serveur vocal.
Tél : 05 55 33 46 76 ou sur le site internet : Qualité de l’air à BRIVE

Qualité de l’eau

Les résultats des analyses des eaux de consommation et de baignade sont consultables au Service Hygiène et Santé,
22, rue Berlioz
19100 BRIVE
Tél : 05 55 18 17 34

Une fourrière est une structure communale apte à l’accueil et à la garde des chiens et chats trouvés errants ou en état de divagation jusqu’au terme des délais fixés aux articles L. 211-25 et L. 211-26 » (article L. 211-24 du CRPM).

La fourrière est donc un service public relevant des collectivités territoriales.

Service Hygiène et Santé – 22, rue Berlioz – 19100 BRIVE